EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Crise en Catalogne : la menace économique

Crise en Catalogne : la menace économique
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le gouvernement espagnol et les autorités catalanes se renvoient la responsabilité du départ des grandes entreprises de Catalogne.

PUBLICITÉ

Le gouvernement espagnol et les autorités catalanes se renvoient la responsabilité du départ des grandes entreprises de Catalogne. Madrid, ce vendredi, a adopté un décret simplifiant la procédure de changement de siège social des entreprises, attitude dénoncée par Barcelone… Mais le gouvernement central se justifie en parlant de “politique irresponsable” des Catalans :

“Il est très triste de constater le départ de Catalogne d’entreprises très importantes qui modifient l’adresse de leur siège social, déclare le ministre espagnol de l’Economie. Ce n’est pas la faute des sociétés. C’est la faute d’une politique irresponsable. Ce gouvernement fera toujours tout pour favoriser tout ce qui peut permettre la prospérité économique en Catalogne, en permettant aux entreprises de croître et de générer de l’emploi”.

Face à l’escalade des hostilités entre Madrid et Barcelone, le responsable des Entreprises au sein du gouvernement catalan, Santi Vila, a réclamé ce vendredi “un cessez-le-feu” symbolique au gouvernement.

“C’est clairement une stratégie de peur, lance le Président du parlement catalan, une attitude du gouvernement espagnol qui a forcé et conditionné les décisions de beaucoup d’entreprises. Mais je pense que le plus important c’est que ces entreprises, si la Catalogne devient indépendante, gardent le marché catalan comme leur principal, et reviennent en Catalogne”.

Le président catalan Carles Puigdemont a annoncé qu’il ne parlerait pas devant le parlement catalan lundi, comme initialement prévu. Les séparatistes envisageaient une déclaration d’indépendance unilatérale au cours de cette séance.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les menaces de démission de Pedro Sánchez relancent le débat sur la polarisation politique

Europe : la France et l'Espagne ont rendu hommage aux victimes du terrorisme

Attentat de Madrid : vingt ans après, quelles conséquences dans la lutte antiterroriste ?