EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

"Fake news" : Trump s'en prend à NBC

"Fake news" : Trump s'en prend à NBC
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La guerre se poursuit entre Donald Trump et les médias de son pays. Cette fois, la cible est NBC.

PUBLICITÉ

La guerre se poursuit entre Donald Trump et les médias de son pays. Cette fois, la cible est NBC. La télévision américaine est dans le collimateur du président. Agacé par un reportage, il menace de ne pas renouveler l’autorisation d‘émettre de la chaîne.

Télé : Trump menace de retirer la licence de NBC et autres chaînes qu’il juge mensongères https://t.co/hysPxhQoig#Trumppic.twitter.com/8ZMg5NoHeM

— L’important (@Limportant_fr) 11 octobre 2017

Le sujet du reportage : les ambitions nucléaires du locataire de la Maison blanche. L’arsenal nucléaire est de 4000 armes, Donald Trump aurait en juillet, lors d’une réunion, émis le souhait qu’il grimpe à 32 000 armes, comme à la fin des années 60.

Trump sought dramatic increase in U.S. nuclear arsenal: NBC https://t.co/CwVWTtXIrdpic.twitter.com/Rojfolqqlu

— Reuters Top News (@Reuters) 11 octobre 2017

“Les officiels dans la salle lui ont expliqué que non seulement il y avait des contraintes budgétaires pour augmenter l’arsenal nucléaire, explique Courtney Kube, journaliste à NBC, mais qu’il y avait aussi des traités internationaux à respecter.”

NBC est particulièrement prise pour cible ces dernières semaines. Début octobre, Donald Trump avait ainsi estimé que NBC était “encore plus malhonnête que CNN”: la chaîne avait révélé que Rex Tillerson, son secrétaire d’Etat, l’avait traité de “débile”. > Traité de «débile» par son secrétaire d’Etat, Trump assure qu’il a un QI élevé https://t.co/9vb2BjiXGqpic.twitter.com/wWt3TH389c

— 20 Minutes (@20Minutes) 10 octobre 2017

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Hommages à travers l'Europe alors que Joe Biden annonce son retrait de la course à la présidence

Le pansement, nouvelle tendance des supporters de Donald Trump

Donald Trump investi par le parti républicain