EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Carles Puigdemont participera-t-il aux élections de décembre ?

Carles Puigdemont participera-t-il aux élections de décembre ?
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le doute est permis après ses déclarations de ce samedi. Euronews s'est entretenue à ce sujet avec un analyste politique.

PUBLICITÉ

Carles Puigdemont participera-t-il aux élections du 21 décembre ?

Le doute est permis après ses déclarations de ce samedi au cours desquelles l’ancien président catalan a dit ceci : “Le message que je voudrais faire passer c’est que nous devons être patients, persévérants et perspicaces. C’est pour cette raison qu’il est clair que la meilleure façon de défendre nos acquis est une opposition démocratique à l’application de l’article 155.

Pour Antoni Gutiérrez-Rubí, analyste politique, les mots employés par Carles Puigdemont montrent qu’il a accepté l’idée qu’il faut un accord. “Il a pesé ses mots et il n’a pas revendiqué la République catalane. C’est d’ailleurs surprenant qu’il n’ait rien fait ou rien dit, ou proposé quoique ce soit qui aurait dénigré l’article 155. Il a appelé à s’opposer démocratiquement sans préciser comment. Un point important de sa brève déclaration est qu’il a parlé de patience, de persévérance et de perspicacité, comme si quelque chose éloignait le rêve et le défi de l’indépendance. Comme si cette république rêvée ou proclamée était renvoyée à plus tard“ a-t-il expliqué à Euronews.

Selon l’analyste, Carles Puigdemont laisse la porte ouverte à une participation à ces élections du 21 décembre puisqu’il ne les a pas évoquées, ni remises en question.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le Parti socialiste célèbre sa victoire aux élections catalanes

Le Parlement espagnol approuve un projet de loi d'amnistie pour les indépendantistes catalans

Espagne : les séparatistes catalans rejettent le projet de loi d'amnistie