EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

R.D. Congo : 250.000 enfants menacés de famine

R.D. Congo : 250.000 enfants menacés de famine
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

David Beasley, chef de l'agence de l'ONU, a lancé une alerte ce lundi au sujet de la crise dans la région du Kasaï, ou des centaines de milliers de personnes ont été déplacées et des millions d'autres meurent de faim.

PUBLICITÉ

Une crise majeure se prépare en République Démocratique du Congo. Le chef du Programme alimentaire mondial, sur place, l’affirme. David Beasley, chef de l’agence de l’ONU, a lancé une alerte ce lundi au sujet de la crise dans la région du Kasaï, ou des centaines de milliers de personnes ont été déplacées et des millions d’autres meurent de faim.

David Beasley : “3.2 millions de personnes connaissent un risque très grave. Jusqu‘à 250.000 enfants pourraient mourir de faim dans les prochains mois si des produits nutritifs ne leur parviennent pas rapidement. Il faut que les donateurs agissent maintenant. S’ils ne le font pas, des gens, des enfants vont mourir, et vous allez vous retrouver avec un chaos durable et qui coûtera beaucoup plus”.

Le Programme Alimentaire Mondial affirme aussi qu’il a du payer neuf millions de dollars au gouvernement de Joseph Kabila en formalités administratives et autorisations. David Beasley demande le remboursement de ces sommes, qui selon lui pourraient nourrir 75.000 personnes pendant un an. Le porte-parole du gouvernement congolais a prétendu ne pas être au courant.

I don’t go to bed at night thinking about the kids we’ve fed today. I go to bed crying over those we didn’t. #ZeroHunger#WFP#Kasai#DRCpic.twitter.com/YsAHjsFc4x

— David Beasley (@WFPChief) October 29, 2017

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

De possibles "crimes de guerre" commis lors de la libération de quatre otages à Gaza (ONU)

Yémen : les rebelles houthis arrêtent au moins onze membres du personnel de l'ONU

Gaza : les combats se poursuivent en dépit de l'ordre de la CIJ à Israël de mettre fin à l'offensive de Rafah