DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Adjugé 450 millions de dollars : "C'est pas si dingue !"

Vous lisez:

Adjugé 450 millions de dollars : "C'est pas si dingue !"

Adjugé 450 millions de dollars : "C'est pas si dingue !"
Taille du texte Aa Aa

450,3 millions de dollars c’est le prix adjugé pour un tableau de Léonard de Vinci aux enchères chez Christie’s à New York. “Le sauveur du monde”, cette toile qui représente le Christ a pulvérisé le record de la toile la plus chère de la planète. Euronews a demandé quelques précisions à Aude Fonlupt, commissaire-priseur et expert d’art.

Wolfgang Spindler, Lyon : De plus en plus les tableaux sont de plus en plus chers… trouvent un acheteur, qu’est-ce qu’il se passe sur le marché en ce moment ?

Aude Fonlupt, commissaire-priseur, expert d’art, Catawiki, Paris : Ce qu’il faut savoir, on assiste également sur le marché de l’art, actuellement à une émergence, déjà depuis quelques années, de nouveaux collectionneurs. Des collectionneurs de Russie ou de certains pays émergents comme l’Inde ou le Brésil ou la Chine, bien sur. C’est tout simple, c’est plus de collectionneurs, les prix montent parce que tous le monde recherche l’oeuvre majeure de sa collection ou de son futur musée.

Wolfgang Spindler : Il y a aussi des fortunes, nous on peut même pas imaginer, qui se lancent sur le marché de l’art…

Aude Fonlupt : Si on remet les choses un peu dans leur contexte, toutes proportions gardées, 450 millions ($), effectivement c’est une grosse somme mais quand vous constituez une équipe de foot, avec le tableau de da Vinci vous avez quoi ? Vous avez deux joueurs, vous avez des très bons joueurs, vous avez Neymar (da Silva Santos) et (Lionel) Messi et c’est tout. Effectivement 450 millions c’est beaucoup d’argent mais comparé au marché de football ou au marché de l’immobilier finalement, bon – c’est pas si dingue.

Les spéculations vont train sur l’identité de l’acquéreur. On parle du nouveau Louvre à Abu Dhabi ou d’un acheteur asiatique. Son nom reste pour l“heure secret.

Plus de Cult