EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Erdogan sur une cible de l'Otan : Ankara voit rouge

Erdogan sur une cible de l'Otan : Ankara voit rouge
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président turc a décidé de rapatrier ses soldats participant à des exercices de l'OTAN en Norvège.

PUBLICITÉ

Cétait sans doute une plaisanterie de soldat, elle a jeté un froid dans la coopération internationale. La Turquie a décidé de rapatrier ses militaires participant à des exercices de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN) en Norvège.

La raison : un tableau de Mustafa Kemal Atatürk (premier président turc) sur lequel était inscrit le nom de Recep Tayyip Erdogan aurait été utilisé comme une cible.

L’annonce a été faite par le président turc. “En Norvège, ils nous affichent sur des cibles ennemies. Et je parle là de manœuvres militaires de l’OTAN. Nous avons 40 soldats là bas qui y participent. Nous avons décidé de les retirer, nous les avons déjà retirés“, a assuré le président Recep Tayyip Erdoğan.

Le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg a été forcé de présenter ses excuses à la Turquie, évoquant un “incident“.

La Turquie est l’un des 29 membres de l’Alliance atlantique, mais le ton est récemment monté entre Ankara et certains partenaires clés, comme Berlin lors de la campagne référendaire turque et Washington, qui goûte mal à la coopération entre la Turquie et la Russie sur le dossier syrien.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Norvège : touristes russes interdits d'entrée

La Norvège dit oui à l'exploitation minière sous-marine

Un manchot du zoo d'Édimbourg promu général de division dans l'armée norvégienne