PUBLICITÉ

Les routiers mobilisés contre le dumping social

Les routiers mobilisés contre le dumping social
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Plusieurs grands axes routiers européens ont été bloqués mardi matin.

PUBLICITÉ

Les routiers de l’ouest de l’Europe de nouveau mobilisés contre le dumping social. Mardi matin, plusieurs centaines de camionneurs ont partiellement bloqué la circulation aux frontières vers l’Italie et la Belgique et l’Allemagne. Le mouvement a entraîné d’importants embouteillages.

Mobilisation des routiers : “On ne peut pas être les salariés low cost de l’Europe” – https://t.co/l4y9Ai4iH3pic.twitter.com/8YsNhuL8lR

— franceinfo (@franceinfo) 21 novembre 2017

Les grandes centrales syndicales protestent contre l’exclusion du transport routier de la nouvelle directive européenne sur le travail détaché.

Plus de 354.000 salariés détachés en France en 2016 selon la Direction générale du Travail.

Nous avions publié la progression entre 2005 et 2015, déjà spectaculaire :https://t.co/wPEtbVlIK3pic.twitter.com/4H26Qg2sLv

— DataMatch (@Data_Match) 21 novembre 2017

La future loi européenne prévoit bien de nouveaux garde-fous
pour éviter des disparités de rémunération entre salariés locaux et ceux qui viennent d’autre pays de l’UE. Mais le sujet est tellement clivant que les Etats membres ont préféré renvoyer à plus tard la question du transport routier… au grand dam des professionnels.
Ces derniers dénoncent depuis plusieurs années une concurrence déloyale des entreprises de transport en provenance des pays de l’Est mettant en péril de nombreux transporteurs locaux.

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les eurodéputés valident la réforme du transport routier dans l'UE pour mettre fin au dumping social

Paris dit "Bye Bye" aux trottinettes électriques en libre-service

Les candidats têtes de liste à la présidence de la Commission européenne débattront à Bruxelles