EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Mugabe a négocié son immunité et sa sécurité

Mugabe a négocié son immunité et sa sécurité
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Avant de démissionner après 37 ans de règne, le désormais ex-président du Zimbabwe s'est vu garantir l'immunité et a émis le souhait de mourir au Zimbabwe.

PUBLICITÉ

Robert Mugabe pourrait échapper à des poursuites judiciaires au Zimbabwe. Avant de démissionner après 37 ans de règne, le désormais ex-président s’est vu en effet garantir l’immunité, a-t-on appris de sources proches des négociations. Mugabe a également demandé que sa sécurité soit assurée et il a émis le souhait de rester dans son pays, refusant de mourir en exil.

Dans les rues de la capitale Harare, la population est partagée sur le sort qui doit être réservé au “vieux lion”.

“On ne veut pas qu’il lui arrive du mal, qu’il soit harcelé. Mugabe est vieux, il a besoin de se reposer. On fait tous des erreurs. Il s’est battu pour le Zimbabwe”, dit cette femme.

“Les gens ont besoin d’entendre ce qu’il a à dire. Il devrait peut-être aller à la télévision et faire des excuses publiques à la nation. Il doit exprimer des regrets à la population après tout ce qu’il s’est produit dans ce pays”, dit cet homme.

Mugabe parti, Emmerson Mnangagwa s’apprête désormais à prendre les rênes du pays. De retour de son exil sud-africain, l’ex-numéro deux du régime doit être investi ce vendredi lors d’une cérémonie grandiose dans le stade national. Le Zanu-PF, le parti au pouvoir, a convoqué les Zimbabwéens dès 8h30, heure locale.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Zimbabwe : les élections prolongées d'une journée à cause de problèmes logistiques

Le Zimbabwe fait ses adieux à Robert Mugabe

Euronews Soir : l'actualité du vendredi 6 septembre 2019