PUBLICITÉ

L'affaire Lactalis gagne l'Europe

L'affaire Lactalis gagne l'Europe
Tous droits réservés 
Par Vincent Ménard
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un cas de salmonellose a été détecté en Espagne et un autre est soupçonné en Grèce.

PUBLICITÉ

L'affaire Lactalis ne se limite plus aux frontières de la France, elle concerne désormais d'autres pays européens.

En Espagne, un bébé ayant consommé du lait infantile contaminé a contracté la salmonellose. Un autre cas est soupçonné en Grèce, et doit encore - pour confirmation - faire l'objet d'analyses ADN.

Le lait contaminé sorti de l'usine de Craon, en Mayenne, a été exporté dans 66 pays, dont 12 de l'Union européenne.

Le ministre français de l'Economie a reçu ce vendredi le PDG de l'entreprise, avant de faire cette annonce.

Bruno LeMaire : "Lactalis reprendra tous les produits de lait infantile fabriqués sur le site de Craon, quelle que soit leur date de fabrication, dans tous les lieux de commercialisation, en particulier la grande distribution et les pharmacies. L'objectif de cette décision radicale est simple : éviter les retards, les difficultés dans le tri des lots et le risque d'erreur humaine."

Bruno LeMaire a aussi déclaré que Lactalis n'était pas au-dessus des lois.

Le 22 décembre dernier, une enquête préliminaire a été ouverte par la justice pour "blessures involontaires, mise en danger de la vie d'autrui, tromperie aggravée et inexécution d'une procédure de retrait".

Partager cet articleDiscussion