JO : une délégation nord-coréenne à Séoul

JO : une délégation nord-coréenne à Séoul
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une délégation nord-coréenne est arrivée dimanche à Séoul pour inspecter des sites et préparer des manifestations culturelles prévues lors des jeux Olympiques d'hiver. C'est la première visite au Sud en quatre ans de responsables de Pyongyang.

PUBLICITÉ

Un long cortège de véhicules traversant la frontière entre les deux Corées : cela faisant quatre ans qu'on n'avait pas vu ça.

A l'intérieur des autobus, des responsables nord-coréens venus inspecter les sites olympiques et préparer les manifestations culturelles prévues lors des Jeux d'hiver en Corée du Sud.

A la tête de cette délégation, Hyon Song-Wol, la chanteuse d'un groupe de pop féminin très populaire en Corée du Nord. Elle sera à la tête d'un orchestre de 140 musiciens pour deux concerts prévus pendant les JO.

Encadrée par des centaines de policiers sud-coréens, ces invités très spéciaux ont ensuite pris le train à Séoul destination Gangneung, dans l'est du pays, l'un des deux sites des JO avec Pyeongchang.

Cette visite intervient au lendemain de l'accord du CIO entérinant la participation de la Corée du Nord à ces Jeux. 22 athlètes seront alignés dans trois sports et il y aura même une équipe coréenne unie en hockey sur glace féminin.

Les JO de Pyonchyang qui débuteront le 9 février prochain sont présentés par ses organisateurs comme des "Jeux de la Paix" à même de contribuer à apaiser le climat entre les deux ennemis de la péninsule coréenne, qui sont toujours techniquement en guerre.

Mais ce rapprochement suscite la controverse au Sud, notamment au sujet de l'équipe unifiée de hockey. Certains accusent le président de priver des sportives sud-coréennes d'une possibilité de concourir aux Jeux au nom de la politique.

avec AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Kim Jong Un ordonne à son armée d'anéantir les Etats-Unis en cas de provocation

L'Ukraine visée par "plus de 40 missiles" en une nuit

"Syndrome de La Havane" : la Russie aurait utilisé des armes soniques contre des Américains