EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Six Nations : l'Angleterre vers un triplé historique ?

Six Nations : l'Angleterre vers un triplé historique ?
Tous droits réservés 
Par Julien Pavy
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Véritable épouvantail du tournoi des VI Nations qui débute ce samedi, le XV de la Rose va tenter de décrocher son troisième titre consécutif.

La France en convalescence

PUBLICITÉ

C'est une équipe de France moribonde et rajeunie qui s'apprête à faire son entrée en lice ce samedi dans le tournoi des VI Nations. Les Bleus ont connu une année 2017 en grande partie cauchemardesque, multipliant les contre-performances dont un récent nul contre le Japon. Résultat, le sélectionneur Guy Novés a démissionné, remplacé il y a peu par Jacques Brunel.

L'Irlande, un sérieux prétendant au titre

La France aura fort à faire pour son premier match face à l'Irlande, l'un des favoris du tournoi et un bilan à faire pâlir les Bleus : neuf victoires sur leurs onze derniers matchs. Emmené par le demi de mêlée Conor Murray, le XV du Trèfle se présente avec un effectif au complet et bénéficie d'un calendrier avantageux. L'Irlande qui peut se targuer aussi d'être la seule équipe à avoir battu depuis deux ans l'Angleterre.

L'Angleterre, l'épouvantail

Véritable épouvantail de ce tournoi des VI Nations, Owen Farrell et ses coéquipiers vont tenter de remporter l'épreuve pour la troisième année consécutive. Un triplé qui serait historique. Dirigé par Eddie Jones, le XV de la Rose a multiplié les performances convaincantes ces derniers mois, notamment contre l’Australie et l'Argentine, mais entame ce tournoi avec de nombreux blessés. Pour débuter, les Anglais affrontent l'Italie.

Le calendrier complet du Tournoi des six nations

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Champions de Franc : La ville rose entre le rouge et le violet

Coupe du monde de rugby : Antoine Dupont s'est fait opérer, de retour dans "quelques jours"

Sécurité du Mondial de rugby : ne pas se louper à moins d'un an des JO