EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Paris Grand Slam : la moisson japonaise

Paris Grand Slam : la moisson japonaise
Tous droits réservés 
Par Pierre Michaud
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La deuxième journée du Paris Grand Slam a été marquée par la domination des judokas japonais, trois médailles d'or.

PUBLICITÉ

Le Paris Grand Slam de judo et un Japonais à l'honneur de la deuxième journée : Shoichiro Mukai. Le colosse nippon remporte la médaille d'or dans la catégorie des -90kg. Opposé à la star géorgienne Beka Gviniashvili, il a déjoué tous les pronostics en terrassant le champion du Masters par ippon.

Mukai brillant sur le tatami et en dehors également. C'est lui qui relève et raccompagne Gviniashvili, blessé, à l'issue de ce combat.

Axel Clerget remporte la petite finale de cette catégorie. Une médaille de bronze décrochée grâce à un efficace travail au sol, ponctué d'une jolie clé de bras sur le Japonais Kenta Nagasawa. Une médaille de bronze remise par son illustre compatriote, David Douillet, la légende du judo.

La judokate du jour est britannique, il s'agit de Sally Conway qui domine la championne du Monde Chizuru Arai en finale des -70kg. Elle démontre qu'il ne faut jamais lâcher sur les tatamis. Acculée en défense, elle a su renverser le combat pour arracher l'or. Conway devient la première britannique à s'imposer à Paris depuis Kate Howey, qui n'est autre que sa coach.

Il y a eu des étincelles chez les -81kg entre le Japonais Sotaro Fujiwara et le Coréen Lee Seung-Su. Fujiwara offre au Japon une nouvelle médaille d'or dans ce Grand Chelem avec un superbe uchimata. A tout juste 19 ans. Le judo nippon aux anges à Paris avec même une troisième breloque d'or ce dimanche : Kokoro Kageura est sacré chez les plus de 100kg, là-aussi face à un représentant coréen, Kim Sung-Min. De belles feintes offensives lui permettent de surprendre Kim et de placer un spectaculaire ippon.

Le public français rêvait d'un titre pour l'un de ses représentants, Audrey Tcheumeo lui a offert cette joie en s'adjugeant l'or chez les -78kg.

Enfin, le coup du jour est signé par Cyrille Maret. Peter Paltchik, l'Israëlien s'en souviendra longtemps.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Grand Prix d'Agadir : Tschopp au top

Bilodid, la reine des tatamis

Paris Grand Slam : la jeunesse triomphante du judo au rendez-vous