DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un Paris-New-York à moins de 100 euros ?

Vous lisez:

Un Paris-New-York à moins de 100 euros ?

Un Paris-New-York à moins de 100 euros ?
Taille du texte Aa Aa

C''est l'appareil qui pourrait révolutionner les vols transatlantique. Son nom l'A321neo "Long Range". Les mensurations d'un moyen courrier sauf qu'il est capable de couvrir de longues distances sans escale.

L'objectif baisse drastiquement le prix du billet en proposant un appareil moins cher, moins gourmand en carburant mais tout de même capable d'embarquer 200 personnes à son bord et de parcourir 7500 km.

Résultat : le prix du billet sur un Paris-New York pourrait passer sous la barre des 100 euros alors qu'il faut aujourd'hui compter au minimum un peu plus de 150 euros.

Et ce sont les compagnies low cost qui se frottent les mains. Elles pourraient très rapidement investir dans ce nouvel avion qui coûte tout de même la bagatelle de 99 millions d'euros. Plusieurs compagnies ont déjà fait savoir qu'elle pourrait en commander quelques dizaines.

Airbus reliait Paris à New York pour la première fois mardi avec son A321neo "Long Range", un moyen-courrier capable de couvrir de longues distances et appelé à ouvrir de nouveaux marchés comme les vols transatlantiques à bas coûts.

L'A321neo LR a décollé peu après 15H00 pour son premier vol d'essai transatlantique en reliant l'aéroport du Bourget, près de Paris, à New York.

"Cette traversée est une +première+ pour un appareil monocouloir capable de transporter plus de 200 passagers sur une distance de 7.400 kilomètres", assure Airbus dans sa présentation de l'événement.

"C'est une nouvelle révolution que propose Airbus en offrant aux compagnies aériennes opérant l'A321LR la possibilité de conquérir de nouveaux segments de marché et de développer de nouvelles routes", ajoute l'avionneur.

Un autre mono-couloir, le Boeing 757, est capable d'effectuer de telles liaisons, mais le géant américain a mis un terme à sa production en 2004. De plus, l'A321neo LR offre une consommation réduite de 30% par rapport au 757.

Pour offrir la meilleure rentabilité sur de telles liaisons, l'A321neo bénéficie comme les autres appareils de la gamme "neo" d'Airbus, d'une remotorisation qui permet de réduire de 15% la consommation de carburant par rapport à la génération actuelle de l'A320, et de 20% en 2020, selon l'avionneur.

L'A321neo LR vise une certification aux États-Unis et en Europe au deuxième trimestre 2018. L'entrée en service est prévue au quatrième trimestre.

Avec Agences