DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'ONU est entrée dans Deir ez-Zor

Vous lisez:

L'ONU est entrée dans Deir ez-Zor

L'ONU est entrée dans Deir ez-Zor
Taille du texte Aa Aa

Des véhicules de l'ONU ont pu entrer dans la ville syrienne de Deir ez-Zor, libérée il y a près de quatre mois après un long siège des hommes de Daesh.

80% de la ville détruite

Environ 80 % de la cité est détruite, les habitants manquent de tout et s'entassent dans les zones épargnées par les combats.

Ali a deux enfants. Pour gagner un peu d'argent et les nourrir, il ramasse des objets en métal qu'il vend sur le marché : "Durant le siège, nous ne mangions pas pour laisser la nourriture aux enfants."

Pendant un an et demi, le Programme alimentaire mondial (PAM) a largué des tonnes de nourriture et autres biens de première nécessité sur Deir ez-Zor et d'autres villes assiégées.

Les routes vers Deir ez-Zor déminées

Depuis que les routes menant à Deir ez-Zor ont été déminées, les véhicules de l'ONU peuvent acheminer directement l'aide humanitaire. Une bouffée d'oxygène pour les habitants, après le long siège de Daesh.

"On vivait sous les bombardements, avec très peu de nourriture, d'électricité et d'eau. Nous recevions des rations alimentaires du Croissant-Rouge arabe syrien que ma mère cuisinait", raconte une fillette.

Le personnel du Programme alimentaire mondial rend visite aux familles pour estimer leurs besoins. La tâche est immense : environ 100.000 personnes vivent aujourd'hui à Deir ez-Zor. Nombre d'entre elles ont perdu leurs logements, détruits par les combats ou n'ont pas de travail pour nourrir leur famille.

Les ONG estiment que 6.5 millions de personnes souffrent d'insécurité alimentaire en Syrie.