DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dopage : le curleur russe Aleksander Krouchelnitski contrôlé positif aux JO

Vous lisez:

Dopage : le curleur russe Aleksander Krouchelnitski contrôlé positif aux JO

Dopage : le curleur russe Aleksander Krouchelnitski contrôlé positif aux JO
Taille du texte Aa Aa

Le curleur russe Alexander Krouchelnitski a officiellement été contrôlé positif aux JO de Pyeongchang.

C'est le Tribunal arbitral du sport qui l'a confirmé après la contre-expertise. Il ne précise toutefois pas le produit interdit qui a été détecté. Lors du premier contrôle, des fuites avait parlé de meldonium. 

Evoluant sous l'étiquette des athlètes olympiques de Russie en raison de la suspension de son pays pour dopage institutionnalisé, Krouchelnitski et sa femme ont remporté la médaille de bronze du tournoi de curling mixte lors de la première semaine de ces JO.

La réaction du porte-parole de la présidence du CIO, Mark Adams : 

"D'un côté, c'est extrêmement décevant de constater qu'une substance interdite a été utilisée, mais d'un autre côté, cela montre l'efficacité du système anti-dopage des JO qui protège les droits des athlètes propres."

C'est un nouveau coup dur pour les JO et la Russie, montrée du doigt depuis deux ans et les révélations du rapport McLaren sur les tricheries organisées par les autorités sportives russes aux JO de Sotchi en 2014.

Le 5 décembre dernier, la Russie avait été interdite de JO. Le CIO avait toutefois invité 168 sportifs russes après études rigoureuses.

Ce nouveau cas d'un sportif considéré comme propre, rend délicate la réintégration prochaine de la Russie.

Meldonium ? 

S'il s'agit bien du meldonium, ce produit a été ajouté à la liste des substances interdites par l'Agence mondiale antidopage le 1er janvier 2016, un an après avoir été intégré au programme de surveillance afin de "détecter les potentiels abus". 

Le meldonium est beaucoup consommé en Europe de l'Est. Parmi ses effets, ce médicament aide à mieux gérer son poids et à mieux récupérer après l'effort. Mari Sharapova, la joueuse de tennis, ex-numéro mondial, a été contrôlée positive au meldonium.