EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

George Weah en visite à Paris

George Weah en visite à Paris
Tous droits réservés REUTERS/Stephane Mahe
Tous droits réservés REUTERS/Stephane Mahe
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le nouveau président du Liberia a placé sa visite sous la thématique du sport, qui serait un vecteur de changement pour son pays, l'un des plus pauvres du monde.

PUBLICITÉ

Ancien enfant des rues, star du football dans les années 90, il est devenu président de son pays, le Liberia. George Weah a choisi la France pour son premier voyage officiel en Europe.

À l’Élysée, le président français Emmanuel Macron a annoncé le lancement d'une initiative dotée d'un budget de 15 millions d'euros pour financer en Afrique des projets d'équipements sportifs, des formations et des fournitures d'équipements.

« Nous avons lancé aujourd'hui une plateforme de transformation par le sport que nous allons ensemble décliner sur le continent africain », a déclaré le président français. « La FIFA était présente avec nous, la NBA également, plusieurs fondations montées par des athlètes ou des anciens athlètes, hommes et femmes, dans tous les sports. »

Au Liberia, c'est le sport qui a permis de désarmer les enfants soldats après 14 années d'une guerre civile qui s'est achevée en 2003. Et c'est le sport qui a changé la vie de George Weah : « Je suis sorti de la rue parce que j'ai eu l'opportunité de m'investir dans mon sport et aujourd'hui je suis président de la République du Liberia. Grâce au sport ! »

La France va donner 10 millions d'euros au Liberia.

George Weah pourra compter sur le soutien de l'ancien attaquant de la Côte d'Ivoire Didier Drogba. Et sur celui de Kylian Mbappé. La nouvelle star du football français, âgé de 19 ans, a promis de s'investir pour le sport africain.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

George Weah investi président du Liberia

Liberia : les défis de George Weah