EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Brexit : le Labour veut une union douanière

Brexit : le Labour veut une union douanière
Tous droits réservés 
Par Laurence Alexandrowicz
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Jeremy Corbyn le chef des travaillistes britanniques veut garantir l'absence de droits de douane avec l'Europe et éviter une frontière rigide en Irlande du Nord.

PUBLICITÉ

Il ne s'était pas exprimé depuis des mois sur le Brexit. L'opposant Jeremy Corbyn, le chef du parti travailliste a dévoilé le plan de la gauche britannique : il réclame une "nouvelle union douanière" avec l'Union européenne pendant deux ans après le Brexit.

 "Durant cette période de transition, a déclaré Jeremy Corbyn, les travaillistes vont chercher à demeurer dans une union douanière avec l'UE, et dans le marché unique. Cela signifie que nous nous conformerons aux règles existantes des deux zones pendant la transition. Quand 44% de nos exportations vont vers les pays de l'UE et 50% de nos importations proviennent de l'UE, il est dans notre intérêt que ces échanges restent exempts de droits de douane", a-t-il souligné.

 Si les travaillistes s'allient avec des députés rebelles conservateurs qui réclament l'union douanière, la première ministre Theresa May sera peut-être forcée de changer ses plans.

"Les travaillistes chercheront à négocier une nouvelle union douanière complète entre le Royaume-Uni et l'UE, a ajouté Jeremy Corbyn, pour garantir l'absence de droits de douane avec l'Europe et éviter une frontière rigide en Irlande du Nord".

La proposition du chef du Labour a été en revanche saluée par les syndicats et le patronat britannique.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Brexit : Theresa May fustige le projet d'accord de Bruxelles

Les dirigeants de l’UE se penchent sur l’avenir post-Brexit

Grande-Bretagne : la croissance au ralenti