DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

#MaintenantOnAgit : actrices et personnalités se mobilisent contre les violences faites aux femmes

Vous lisez:

#MaintenantOnAgit : actrices et personnalités se mobilisent contre les violences faites aux femmes

Capture du site fondationdesfemmes.org
Taille du texte Aa Aa

"Nous sommes inquiètes : mal accompagnées, les femmes sont vulnérables face à la justice. Il est temps d'agir. Ensemble, soutenons celles et ceux qui œuvrent concrètement pour qu'aucune n'ait plus jamais à dire #MeToo. Donnons." Ces mots, ce sont ceux de l'appel aux dons lancé par 130 personnalités porté par la Fondation des Femmes et publié sur le site de Libération mardi 28 février.

Les comédiennes Julie Gayet, Adèle Haenel ou Sandrine Bonnaire, l'écrivaine Leïla Slimani, la chanteuse Christine and the Queens, la championne de boxe Sarah Ourahmoune ou la réalisatrice Tonie Marshall font partie des premières signataires de cette campagne baptisée #MaintenantOnAgit.

Ce mouvement, inspiré du fonds Time's Up lancé par 300 personnalités du cinéma américain pour lutter contre le harcèlement sexuel au travail après le scandale Weinstein, vise à recueillir des dons qui seront reversés à des associations proposant un accompagnement juridique aux victimes de violences sexistes ou sexuelles.

L'actrice américaine Rose McGowan, première à avoir accusé Harvey Weinstein s'est également impliquée dans la campagne #MaintenantOnAgit.

Pour Anne-Cécile Mailfert, présidente de la Fondation des Femmes, l'objectif de#MaintenantOnAgit est de lever "un million d'euros" pour aider des associations "débordées". "Maintenant on agit, ça veut dire maintenant on donne. Il y a urgence à comprendre que la lutte contre les violences faites aux femmes requiert des moyens" a-t-elle expliqué.

Quatre associations ont été sélectionnées: le Collectif féministe contre le viol, l'association européenne contre les violences faites aux femmes au travail (AVFT), l'espace femmes Geneviève D., et Prendre le droit.

S'associant à la Fondation des Femmes, l'Académie des César proposera vendredi un ruban blanc, symbole de ce mouvement et de la lutte contre les violences faites aux femmes, aux 1 700 invités de sa 43e cérémonie, présidée par une des signataires, Vanessa Paradis.

Francoise Nyssen, ministre française de la Culture

Dans le sillage de l'affaire Weinstein, le nombre de plaintes déposées en 2017 pour viols et agressions sexuelles a connu en France une hausse respectivement de 12% et 10% par rapport à 2016. Plusieurs associations, dont l'AVFT, ont alerté les pouvoirs publics sur leurs difficultés à répondre aux victimes, faute de moyens.

Marlène Schiappa, secrétaire d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes , a estimé qu'elle trouvait "formidable que des artistes adorées des Françaises et des Français s'engagent", rappelant que "de nombreuses associations dont l'action est importante sont financées uniquement depuis des années par de l'argent public".