DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

MWC 2018 : Priorité cybersécurité

Vous lisez:

MWC 2018 : Priorité cybersécurité

MWC 2018 : Priorité cybersécurité
Taille du texte Aa Aa

Le Mobile World Congress est l‘évènement incontournable de la galaxie des télécoms. Chaque année, c’est ici que sont dévoilées les dernières nouveautés en matière de smartphones, d’outils d’intelligence artificielle, ou encore de voitures connectées.

L‘édition 2018 a été marquée par le retour au premier plan de Samsung ou de LG mais de nombreux sujets connexes intéressent les milliers d’entreprises et de dirigeants internationaux présents. C’est le cas de l’arrivée de la 5G en Europe, de l’intelligence artificielle mais aussi de la cybersécurité.

Euronews a rencontré la Commissaire Européenne chargée du Numérique. Avec 8,4 millions d’objets connectés dans le monde en 2017 nous avons demandé à Mariya Gabriel comment renforcer cette cybersécurité.

“Nous devons renforcer différents aspects de l‘éducation. En 2018, j’ai déjà lancé la campagne européenne de sensibilisation à ce qu’on pourrait appeler l’alphabétisation numérique, la cyber-alphabétisation. Il est vraiment important de ne pas concentrer tous nos efforts seulement sur les populations les plus jeunes. Quelque part, les jeunes n’ont pas besoin d’aide à ce niveau-là, ils savent déjà. Nous devons travailler avec les parents, avec les directeurs d‘école, avec les professeurs – c’est un sacré challenge.
J’aimerais garder une approche “c’est l’humain qui est au commande”. Oui, il y a un risque, mais si nous préservons cette approche humaine de la digitalisation alors nous pouvons réussir.”

Avec un nouveau réglement général annoncé pour le mois de mai, la question de la protection des données est un des sujets brûlant du salon. Nous avons demandé au Commissaire comment respecter un certain équilibre entre sécurité, protection et vie privée.

“D’un côté, nous voulons dire très clairement – pour nous, la protection des données personnelles est une valeur fondamentale de l’Union européenne. Et pour nous, cela signifie la sécurité pour les citoyens.
D’un autre côté, nous aimerions avoir une approche plus pro-active sur certains points. Dans notre société, il n’y a pas de place pour la propagande terroriste ou pour la pédophilie par exemple. Nous nous devons d’agir.”

Si le Mobile World Congress est “the place to be” pour les grandes marques et les leaders de l’industrie, qu’en est-il des startups innovantes ?
Elles sont rassemblées dans un salon parallèle, le Four Years From Now. C’est une plateforme qui rassemble startups et investisseurs, où les jeunes entrepreneurs peuvent apporter leurs idées.

Ici, personne n’oublie que Facebook fut un jour une petite startup. Esteban Redolfi, le directeur de 4YFN nous parle d’une de ses dernières success story.

“Je vais vous parler de startups espagnoles qui travaillent dans le domaine de l’intelligence artificielle, sur un produit incroyable.
Ils essayent de déterminer le taux de véracité d’un discours. Donc, chaque fois que quelqu’un parle, ils analysent ses dires et disent : “OK, il y a 30% de chances que tu mentes” ou “la probabilité que tu ne dises pas la vérité est de 70%. C’est beaucoup, donc il y a un vrai risque.” Ils sont venus ici, ils ont rencontré des compagnies d’assurances qui traquent ceux qui mentent dans leurs déclarations. Ils travaillent désormais ensemble sur un pilote. Ils vont lancer leur produit avec une compagnie que je ne peux pas vous dévoiler mais ils vont lancer ensemble un produit complet et cela s’est fait en deux jours seulement. ”

Pour lui, pas de doutes, depuis 5 ans et le lancement de 4YFN, les investisseurs prennent les startups bien plus au sérieux.

Plus de focus