DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : toujours aucune aide humanitaire pour la Ghouta orientale

Vous lisez:

Syrie : toujours aucune aide humanitaire pour la Ghouta orientale

Syrie, Ghouta orientale, un homme seul au milieu d'une mosquée dévastée
@ Copyright :
REUTERS/ Bassam Khabieh
Taille du texte Aa Aa

Près d'une semaine après le cessez-le-feu voté par les Nations Unies, rien n'a pu stoppé l’hémorragie en Ghouta orientale. Après les bombardements, les forces du gouvernement syrien avancent lentement au sol et tentent de gagner du terrain au sein de l'enclave rebelle assiégée.

Des centaines de personnes sont mortes en quelques jours depuis le début de l'offensive. Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU a organisé une autre réunion en urgence ce vendredi à Genève, mais sur le terrain, aucune trêve n'a été respectée...

"C'est quoi la réalité ? Regardez là, elle est là ! 10 jours de frappes en continu et nous sommes en train de nous cacher dans les caves. Des frappes russes et des bombes-barils. C'est quoi la réalité ? Quel genre de régime peut faire ça ? Que Dieu nous accorde sa vengeance", déplore un jeune habitant de la région.

Alors que l'aide humanitaire reste toujours bloquée aux portes de la Ghouta orientale, les civils ne reçoivent que des brochures larguées par les hélicoptères du régime. Les documents indiquent l'emplacement des unités d'assistance, avec la promesse que les citoyens fidèles à Assad seront épargnés.

Des mots difficiles à avaler pour les populations, après les raids aériens meurtriers dont elles ont été victimes...