DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Japon voit double au Grand Slam d'Ekaterinbourg

Vous lisez :

Le Japon voit double au Grand Slam d'Ekaterinbourg

Le Japon voit double au Grand Slam d'Ekaterinbourg
Taille du texte Aa Aa

Le soleil s'est couché sur les tatamis d'Ekaterinbourg, en Russie, où se déroulait ce samedi le premier jour du Grand Slam de Judo.

Notre homme du jour est Japonais : Hifumi Abe, le champion du monde en titre des -66kg, a fait le déplacement armé d'un judo aiguisé. Il efface ses adversaires les uns après les autres, jusqu'au favori local Yakub Shamilov, à qui il inflige en finale un sode-tsuri-komi-goshi d'école pour waza-ari.

"Je savais bien qu’en finale, mon adversaire russe était très fort. Et je savais aussi qu’il allait se méfier de moi, car je suis devenu champion du monde l’an dernier. Mais je suis parvenu à prendre le dessus et ça me donne de la confiance pour la saison prochaine", a expliqué Hifumi Abe après son ultime combat.

Telma Monteiro(-57kg) est notre judokate du jour. La Portugaise est redoutée sur les tatamis pour son jeu de jambe fulgurant et elle l’a encore démontré, jusqu’à la finale ce samedi, où elle a retrouvé la Taïwanaise Cheng-lin Lien.

Monteiro marque un premier waza-ari sur une projection tomoe-nage, et n’a plus qu’à gérer. Lien se jette corps et âme dans la bataille, mais subit une contre-attaque ingénieuse qui vaut à la Portugaise un second waza-ari et une médaille d’or.

La judokate savoure : c'est son cinquième titre de Grand Slam mais le premier sur le circuit mondial depuis 2015.

"Je suis vraiment heureuse. Ça fait Plaisir. J'ai repris la compétition après les Jeux olympiques l’été dernier. Mais je n’avais plus l’impression d’être moi-même pendant mes combats. Aujourd’hui, j’ai senti que la vraie Telma était de retour, je n'ai rien voulu gâcher, j’ai voulu profiter de cette sensation au maximum. Je suis vraiment heureuse d’avoir tout donné sur le tatami", s'est réjouie Telma Monteiro.

Le reste de la journée a été marqué par le succès du Mongole Tsend Ochir Tsogtbaatar dans la catégorie -73 kg.

Le public russe a pu fêter sa victoire, celle de Natalia Kuziutina chez les -52 kg. En finale, elle était opposée à la n°1 mondiale Brésilienne Erika Miranda.

Portée par la foule, Kuziutina place un seoi-nage et enchaîne au sol pour Ippon. Un grand moment pour le judo russe et un moment dont elle se rappellera toute sa vie.

Le Japon voit double en ce premier jour avec la médaille d'or remise par Pavel Krekov, le gouverneur de la région de Sverdlovsk, à la Japonaise Hiromi Endo, qui remporte la catégorie des -48kg.

Notre prise du jour, c’est cet incroyable Ko Soto Gari du Russe Abdulzhalilov, pour la médaille de bronze des -66kg. Une première offensive subtile suivie d’une attaque ultra-puissante dans l’autre sens. Ippon parfait !