Japon : Halilhodzic limogé à deux mois du Mondial

Japon : Halilhodzic limogé à deux mois du Mondial
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'ancien entraîneur du PSG fait les frais de deux matchs amicaux ratés.

PUBLICITÉ

Vahid Halilhodzic n'est plus le sélectionneur du Japon. Le Bosnien a été limogé à deux mois de la Coupe du monde de football en Russie et remplacé par Akira Nishino.

L'ancien entraîneur du Paris saint Germain, de l'Algérie et de la Cote d'Ivoire avait pris la tête des "Samouraïs Bleus" en 2015. Il était sur la sellette depuis un match nul et une défaite en amical contre le Mali (1-1) et l'Ukraine (1-2).

Kozo Tashima, le président de la fédération japonaise de football (JFA) a expliqué dimanche sa décision lors d'une conférence de presse à Tokyo :

"Depuis notre qualification pour la Coupe du monde, nous avons joué quelques matchs amicaux. Nous avons décidé de limoger Halihodzic il y a deux jours. Nous n'avons pas seulement pris cette décision au regard de ces matchs et des commentaires, nous avons aussi écouté les joueurs. Après les rencontres contre le Mali et l'Ukraine, la relation de confiance entre les joueurs et leur entraîneur s'est effritée".

**Nishino, le choix de la sécurité **

Akira Nishino, ancien international et entraîneur expérimenté du championnat japonais, a été nommé en remplacement jusqu'au mondial. "Nous avons décidé de choisir un profil de personne qui connaît mieux l'équipe", a par ailleurs justifié Kozo Tashima.

La mission de Nishino : qualifier le Japon pour le troisième huitième de son histoire de son histoire. Ce sera pas chose aisée dans le groupe de la Colombie, du Sénégal et de la Pologne.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Procès de Dani Alvès : l'ex-footballeur brésilien condamné pour agression sexuelle

Italie : le football entaché à nouveau par le racisme

Des milliers de fans ont rendu un dernier hommage à Franz Beckenbauer au stade du Bayern Munich