Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Frappes imminentes en Syrie

Frappes imminentes en Syrie
Tous droits réservés
REUTERS/Kevin Lamarque
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

"Le président tient la Syrie et la Russie pour responsables de cette attaque aux armes chimiques", a déclaré Sarah Sanders, porte-parole de l'exécutif américain lors d'un point de presse.

Interrogée sur d'éventuelles frappes militaires à venir, Sarah Sanders s'est bornée à affirmer que les discussions étaient toujours en cours. "Toutes les options sont sur la table, la décision finale n'a pas été prise", a-t-elle déclaré.

La Maison Blanche se prépare-t-elle à un possible affrontement militaire direct avec la Russie ? "Une fois de plus, toutes les options sont sur la table", a-t-elle simplement répété, sans donner de précisions sur ce sujet spécifique.

La Russie, l'un des plus fidèles soutiens du régime de Bachar al-Assad, a vivement mis en garde contre de nouvelles frappes, affirmant que tout acte pouvant "déstabiliser la situation déjà fragile dans la région" aurait de "graves conséquences".

Mercredi matin, M. Trump a averti, d'un tweet, de l'imminence de tirs de missiles. "La Russie jure d'abattre n'importe quel missile tiré sur la Syrie. Que la Russie se tienne prête, car ils arrivent, beaux, nouveaux et 'intelligents !", a-t-il écrit.