EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Sur le grill, Mark Zuckerberg a été "très bon"

Sur le grill, Mark Zuckerberg a été "très bon"
Tous droits réservés 
Par Euronews avec AP - AFP - REUTERS
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Confronté à des parlementaires très remontés contre Facebook sur la protection des données et la manipulation politique, Mark Zuckerberg a assuré que, lui-même, n'aimerait pas que l'on révèle ses informations personnelles.

PUBLICITÉ

La journée de mardi a été éprouvante pour Mark Zuckerberg. Pendant plus de trois heures, le PDG de Facebook a fait son mea culpa et répondu aux questions des parlementaires américains. L'un des moments clés de cette audition a été un échange avec le sénateur démocrate Dick Durbin.

Dick Durbin : "Monsieur Zuckerberg, seriez-vous d’accord pour nous indiquer le nom de l'hôtel dans lequel vous avez passé la nuit ?"

Mark Zuckerberg : "Euh ... euh ... non."

Dick Durbin : "Voudriez-vous nous dire avec qui vous avez échangé des messages la semaine dernière ?"

Mark Zuckerberg : "Non, je ne le ferai probablement pas publiquement ici."

Dick Durbin : "C'est bien de cela dont on parle aujourd'hui : votre droit à la vie privée. Il s'agit de votre droit et de savoir si vous êtes prêt à l'abandonner afin, je cite, de connecter le monde. Tout le monde devrait pouvoir contrôler la façon dont ses données sont utilisées".

Mark Zuckerberg s’était longuement préparé à cet interrogatoire et il a été "très bon", selon David Levine, Professeur à l'École de droit Hastings de l'Université de Californie.

"Il avait le bon regard, sincère et un air contrit. Il levait ou baissait les yeux quand il le fallait comme pour dire aux sénateurs "je vous entends" et il avait donc certainement été entraîné à faire ce genre de choses. Il avait l’air sincère, de vouloir collaborer avec les sénateurs tout en assumant aussi sa position", dit-il.

Finalement, la journée de Mark Zuckerberg s’est plutôt bien terminée. Le titre Facebook a terminé en nette hausse, de 4,50%.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Mark Zuckerberg : deuxième jour d'audition

Zuckerberg coincé : Facebook trahit ses abonnés depuis des années