DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : la Ghouta orientale reprise totalement, selon l'armée russe

Vous lisez:

Syrie : la Ghouta orientale reprise totalement, selon l'armée russe

Prétexte Syrie : Ghouta orientale totalement reprise.
Taille du texte Aa Aa

L'ultime poche insurgée de Syrie, la Ghouta orientale, est tombée aux mains de l'armée de Bachar al-Assad. Les derniers rebelles, qui étaient retranchés dans la ville de Douma, ont remis leurs armes lourdes. Selon une ONG, leur chef a quitté la zone en direction du nord du pays.

Un drapeau hautement symbolique du gouvernement syrien flotte désormais sur Douma, marquant la reprise par le régime syrien du contrôle de "la totalité de la Ghouta orientale", a annoncé ce jeudi l'armée russe.

"Un événement important pour l'histoire de la République arabe de Syrie a eu lieu aujourd'hui : le drapeau du gouvernement syrien a été hissé sur un bâtiment de la ville de Douma, ce qui marque la prise de contrôle de cette localité et par conséquent de la Ghouta orientale dans sa totalité", a déclaré le général russe Iouri Evtouchenko.

Ce jeudi, le ministre russe de la défense a annoncé la reprise de cette zone des mains du groupe Jaich al Islam, et le déploiement de ses forces de l'ordre. La situation serait en train de "se normaliser", rapporte l'agence d'état russe.

La Ghouta orientale était le dernier et le plus important bastion tenu par les insurgés, près de Damas, mais les groupes armés ont fini par se rendre, après les frappes militaires menées sans relâche par l'armée syrienne et ses alliés de Moscou.

Jaich al Islam, le dernier d'entre eux à tenir tête au régime de Bachar al-Assad, a aussi plié, et rendu ses armes lourdes aux forces russes. Le chef de l'organisation aurait été évacué, tout comme 1 500 autres personnes au cours des dernières 24 heures, d'après les autorités russes.

Depuis le 18 février, le pilonnage de l'enclave aurait causé la mort de près de 1 600 civils, selon l'observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).