DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

SNCF : moins de grévistes mais les vacanciers arrivent

Vous lisez:

SNCF : moins de grévistes mais les vacanciers arrivent

SNCF : moins de grévistes mais les vacanciers arrivent
Taille du texte Aa Aa

En France, débutait ce vendredi le troisième épisode de grève à la SNCF, l'opérateur national des chemins de fer, en même temps que les vacances de Pacques. Deux TGV et TER sur trois étaient annulés en moyenne. Le trafic international est "normal" pour les Eurostar, "quasi normal" pour les Thalys.

Globalement, moins de scènes chaotiques dans les gares que lors du premier premier jour, pour deux raisons principales : les grévistes sont moins nombreux (22,5% vendredi matin) et les usagers commencent à s'adapter.

"J'ai changé mes habitudes, j'ai pris un train un peu plus tôt, mais j'ai eu une place assise, le train a roulé normalement. Ça a été", se réjouit un jeune homme gare de Lyon, à Paris.

"Moins compliqué que d'habitude car les passagers ne se présentent pas et donc les trains sont vides à environ 25 %", témoigne un autre homme.

"Comme d'habitude, on part plus tôt, on arrive en retard au travail... Ou alors on prend la voiture, ça fait plus de temps de transport, plus de fatigue", se lamente une usagère.

En retrait depuis le début du mouvement, Emmanuel Macron avait pris la parole la veille sur TF1 et appelé les grévistes "au calme".

Seuls les nouveaux embauchés n'auront plus le statut de cheminot, la SNCF restera 100 % publique et l'Etat rachètera une partie non chiffrée de sa dette colossale, a-t-il promis, pour répondre à leurs principales inquiétudes.

Loin d'être rassurés, certains cheminots ont choisi de manifester vendredi à Paris avec les étudiants, postiers et personnels de santé.

Les principaux syndicats de cheminots appellent à deux jours de grève sur cinq pendant trois mois, dans l'espoir de forcer le gouvernement à renoncer à sa réforme de la SNCF, qui prévoit notamment l'ouverture du rail à la concurrence.