EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Keytruda : un médicament efficace contre le cancer ?

Keytruda : un médicament efficace contre le cancer ?
Tous droits réservés  REUTERS/Mike Blake
Tous droits réservés  REUTERS/Mike Blake
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Autorisé depuis près d'un an aux États-Unis, le Keytruda, développé par les laboratoires Merck, aurait permis de réduire de moitié le risque de décès pour les patients atteints d'un cancer localisé. Les effets secondaires restent importants et le prix du traitement très élevé.

PUBLICITÉ

C'est une révolution pour le marché du médicament et surtout une lueur d'espoir pour les personnes atteintes de cancers.

Le Keytruda, médicament développé par les laboratoires Merck, est autorisé depuis près d'un an aux États-Unis.

Combiné avec une chimiothérapie, il permettrait de réduire le risque de décès de moitié pour les cancers localisés, en comparaison avec une chimiothérapie isolée.

"Selon moi, l'immunothérapie a les capacités de soigner le cancer. Nous avons constaté des progrès significatifs chez les patients. Nous devons trouver des moyens de financer ces médicaments, mais je pense que si l'on adapte mieux leur utilisation, ce sera encore plus efficace. Et on peut espérer qu'au bout de quelques années, le prix diminuera", explique le Docteur Roy Herbst, du centre de recherche contre le cancer à l'Université Yale (Connecticut).

Au-delà de son prix très élevé, plus de 10 000 euros par mois et par patient, une personne sur deux en moyenne ne peut poursuivre le traitement à cause des effets secondaires.

En France, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) autorise pour le moment le Keytruda pour les cancers de la peau (mélanome) et ceux du poumon avancés.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Dépistage du cancer : un test sanguin prometteur

L'IA au service des malades atteints de cancer

NO COMMENT : des étudiants australiens en médecine jouent de la musique pour apaiser les patients