EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Moscou bloque la messagerie Telegram

Moscou bloque la messagerie Telegram
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les autorités russes demandent à Telegram de fournir les clefs pour décrypter les messages de ses utilisateurs.

PUBLICITÉ

Une notification adressée aux utilisateurs russes de Telegram indique que les autorités ont commencé à bloquer le service de messagerie et que Telegram les tiendra informé des développements à venir.

Un tribunal de Moscou a ordonné vendredi le blocage de Telegram en Russie pour avoir refusé de fournir aux services spéciaux les clefs permettant de lire les messages de ses utilisateurs.

Dès lundi après-midi, certains opérateurs russes ont commencé à fermer l'accès à la messagerie.

Anton Merkourov, expert internet : "Nous assistons de facto à une guerre civile sur internet avec les informations qui nous parviennent sur ce qui fonctionne, ce qui ne fonctionne plus, comment contourner les blocages et Zharov, le chef de l'agence des télécoms, utilise lui-même un vocabulaire militaire et belliqueux."

Le chef de l'agence russe des télécommunications Anton Zharov annonce dans la presse qu'il entend poursuivre le blocage aussi longtemps que Telegram ne fournira pas les codes pour décrypter ses messages.

Ramil Akhmetgaliev, avocat de Telegram : "Les autorités de régulation ne négocient pas, il fixent un ultimatum : soit vous nous donnez tout, soit nous allons vous bloquer, il n'y pas d'alternative."

Pour protester contre le blocage de Telegram, l'une des membres du groupe contestataire Pussy Riot a participé avec une poignée de militants à une manifestation à Moscou devant le siège des services spéciaux russes.

Les manifestants ont lancé symboliquement des avions en papier vers l'entrée du bâtiment du FSB avant d'être interpellés.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre en Ukraine : les troupes russes gagnent du terrain

La présidente géorgienne a mis son veto à la "loi russe", "un sabotage de notre voie européenne"

Peu de pays de l'UE représentés pour la cérémonie d'investiture de Vladimir Poutine