DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue des champions : le Real en finale dans la douleur

Vous lisez :

Ligue des champions : le Real en finale dans la douleur

Ligue des champions : le Real en finale dans la douleur
@ Copyright :
REUTERS/Juan Medina
Taille du texte Aa Aa

Après avoir retenu leur souffle pendant 90 minutes, les supporters madrilènes laissent éclater leur joie.

Pour la troisième année de suite, le Real est bien en finale de Ligue des champions.

Un quasi miracle après un match retour compliqué face au Bayern Munich qui s'est conclu par un nul deux buts partout, après leur victoire au match aller (1-2).

"On ne peut pas atteindre la finale sans souffrir. Et en fait, c'est encore meilleur et c'est encore plus beau quand on réussit dans souffrance. C'est un peu dur pour le coeur mais maintenant nous devons rester calmes. Nous avons du temps pour nous reposer", souligne Zinédine Zidane, l'entraîneur du Real.

Le successeur de Carlo Ancelotti au Bayern ne cache pas ses regrets, lui qui aura réussi à refaire du Bayern un candidat européen sérieux en à peine quelques mois.

"Si l'on regarde sur l'ensemble des deux matches, il est assez évident que nous étions la meilleure équipe mais nous n'avons pas réussi à accéder à la finale. Je suis très déçu pour l'équipe et pour moi-même. Mais le jeu qu'on a proposé sur ce match, d'un point de vue général, c'était vraiment du beau football", a commenté Jupp Heynckes.

La main de Marcelo

Une nouvelle fois, l'arbitrage fait polémique. Deux pénaltys évidents pour les Bavarois auraient été oubliés. Le latéral gauche du Real, Marcelo, a admis lui-même qu'il y avait pénalty :

"La balle a touché ma main, oui. (...) Une main dans la surface, c'est pénalty. Mais comme je l'ai répété plusieurs fois, je ne vais pas commenter les décisions arbitrales, que ce soit quand l'erreur joue en notre défaveur, ou l'inverse comme ici."

Madrid doit également son salut au doublé de Karim Benzema, à plusieurs parades de son gardien Keylor Navas, ainsi qu'à une grosse bourde de Sven Ulreich, le goal du Bayern, sur le second but. Arbitrage trop clément ou pas, c'est en tout cas le Real qui verra Kiev le 26 mai pour la finale.