DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'appel de Macron à l'Europe

L'appel de Macron à l'Europe
Taille du texte Aa Aa

Emmanuel Macron a reçu le Prix Charlemagne, ce jeudi, à Aix-la-Chapelle, en Allemagne. Cette distinction est remise à ceux qui s’engagent pour l’unification européenne. Unité au sein de l’union indispensable face aux menaces actuelles, estime le président français.

« Ne soyons pas faibles »

« Ne soyons pas faibles et ne subissons pas. En effet, nous avons devant nous des grandes menaces, de grands déséquilibres qui bouleversent nos peuples et nourrissent, chaque jour, leurs inquiétudes. La question qui nous est posée, sur chacun d’entre eux, c’est : voulons-nous subir ? Acceptons-nous la règle de l’autre, ou la tyrannie des événements ? Ou faisons-nous le choix de décider pour nous-mêmes de l’autonomie profonde et, donc oui, d’une souveraineté européenne ? », a-t-il déclaré.

« La France a changé »

Emmanuel Macron, qui souhaite un budget propre à la zone euro, a également dénoncé, selon lui, le « fétichisme » allemand pour les excédents budgétaires « aux dépens des autres ». Appelant ensuite à l’unité franco-allemande pour l’Europe, en dépassant les préjugés : « J’entends aussi celles et ceux qui, en Allemagne, disent : « ne cédons pas aux sirènes de cette France que nous connaissons trop bien. Ces gens-là ne sont pas sérieux, ils n’ont pas fait leurs réformes. La France nous demande une Europe qui serait à sa main. Elle veut une Europe pour elle, une Europe qui financera ses déficits, une Europe qui lui permettra de faire les réformes qu’elle ne sait pas faire. » Mais réveillez-vous. La France a changé ! Elle n’est plus la même. »

Le Président français estimant que ce changement a commencé il y a un an avec son élection, et avec les réformes mises en place en France.