Une exposition retrace l'exil de Napoléon sur l'île d'Elbe

Une exposition retrace l'exil de Napoléon sur l'île d'Elbe
Tous droits réservés 
Par Maria Elena Spagnolo
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Napoléon passa dix mois sur l'île d'Elbe, un exil que raconte l'exposition multimédia "Napoléon Bonaparte, l'exil de l'Aigle". A découvrir à Portoferraio.

PUBLICITÉ

Napoléon Bonaparte a marqué pour toujours l'île d'Elbe, au large de la Toscane où il débarqua en 1814.

C'est ici qu'une exposition multimédia retrace ses 10 mois d'exil.

Après la désastreuse bataille de Leipzig et suite au traité de Fontainebleau, Napoléon est déchu du trône de France et se retrouve à n'exercer le titre d’empereur que sur la petite île d’Elbe où il est exilé.

Un territoire qu'il va transformer. Car Napoléon fait entrer l'île dans la modernité, il améliore les infrastructures, dynamise l'agriculture et booste l'économie. Dès son installation, Napoléon organise aussi un gouvernement.

Au programme de l'exposition : des objets et des vidéos sur les moments les plus importants de la vie de Napoléon sur l'île.

"Ces vidéos racontent l'histoire de l'exil de Napoléon à Elbe, à travers les moments les plus importants, qui représentent mieux l'homme qu'il était. Il y aura aussi des vitrines exposant des reliques napoléoniennes, des objets liés à l'époque napoléonienne et au Code Napoléonien, c'était sa fierté" raconte Gloria Peria, commissaire de l'exposition.

L'impopularité croissante de Louis XVIII, les menaces pesant sur les acquis de la Révolution, les tiraillements entre les puissances européennes : autant d'éléments qui décident Napoléon à récupérer son trône. Il s'enfuit d'Elbe le 26 février 1815.

L'exposition multimédia "Napoléon Bonaparte, l'exil de l'Aigle", démarre le 12 mai au Centre culturel De Laugier à Portoferraio sur l'île d'Elbe. A découvrir jusqu'au 13 octobre.

Journaliste • Christelle Petrongari

Video editor • Maria Elena Spagnolo

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No comment : Marc Quinn expose ses oeuvres à Kew Gardens

Ouverture de la 60ᵉ édition de la Biennale de Venise

No Comment : la 26e édition d'Art Paris se tient au Grand Palais Ephémère