Angela Merkel préoccupée par l'Ukraine

Angela Merkel préoccupée par l'Ukraine
Tous droits réservés REUTERS/Yara Nardi
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La chancelière allemande s'est dite, samedi à Assise (Italie), préoccupée par la situation en Ukraine, où il y a "chaque nuit des violations de la trêve et chaque jour des pertes humaines".

PUBLICITÉ

"L'Ukraine nous préoccupe et dans le cadre du format Normandie - qui réunit l'Allemagne, la France, la Russie et l'Ukraine -, nous cherchons à faire respecter les accords de Minsk", a déclaré Angela Merkel, venue à Assise pour recevoir la Lampe de la paix de saint François, un prix considéré comme le "Nobel" catholique. L'Ukraine est en proie depuis avril 2014 à un conflit opposant les forces gouvernementales à des séparatistes pro-russes, qui a fait plus de 10 000 morts.

Fille d'un pasteur protestant, la chancelière allemande a été distinguée "pour son travail de réconciliation favorisant la coexistence pacifique entre les peuples", ont indiqué les moines franciscains d'Assise qui lui ont remis le prix. Outre une visite sur la tombe de saint François, elle devait rencontrer dans la journée 300 jeunes originaires de 37 pays, dont certains ont fui la guerre civile en Syrie ou les camps de réfugiés libyens.

La chancelière a également évoqué les tensions entre Israël et l'Iran en Syrie estimant que la situation était devenue "plus tendue" depuis la sortie des Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien. "Nous suivons les événements entre l'Iran et Israël en considérant que la sécurité d'Israël fait partie de la raison d'Etat de l'Allemagne", a-t-elle dit.

Distinction peu connue du grand public, la Lampe de la paix a été remise pour la première fois en 1981 à Lech Walesa. Jean-Paul II et Mère Teresa (1986), Yasser Arafat (1990), Mikhaïl Gorbatchev (2008), Shimon Peres (2013), Mahmoud Abbas (2014), le pape François (2015) et en 2016 Juan Manuel Santos, le président sortant de la Colombie, font partie des personnalités ayant reçu la distinction.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Des milliers d'agriculteurs italiens manifestent pour la protection du Made in Italy

Un homme suspecté d'être membre actif du groupe Etat islamique arrêté en Italie

Matteo Salvini survit à une motion de défiance sur ses liens avec Moscou