DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Meeting polémique du président turc en Bosnie

Vous lisez:

Meeting polémique du président turc en Bosnie

Meeting polémique du président turc en Bosnie
Taille du texte Aa Aa

C'est une visite qui fait grincer bien des dents en Bosnie-Herzégovine et ailleurs. Le président turc tenait ce dimanche un grand meeting dans le stade olympique de Sarajevo, la capitale. Une réunion électorale qui s'adresse à la diaspora turque, un peu plus d'un mois avant les élections présidentielle et législatives du 24 juin en Turquie.

La diaspora compte plus de trois millions d'électeurs, dont 1,4 million en Allemagne, pays qui a interdit de tels meetings il y a un an.

«Erdogan vient parce qu'il veut faire de la publicité à son parti et son pays mais il ne vient pas pour nous, assure Ranka Sekara, une retraitée de 66 ans. Bien sûr, il est proche de notre président Izetbegovic et ils s'entraident. Mais je doute qu'il y ait un aide pour nous."

"Je ne sais pas vraiment ce qu'il espère obtenir de sa campagne, se demande Djordje Camir, un étudiant de 20 ans. Certaines personnes ont vraiment une mauvaise opinion de lui, je ne sais pas pourquoi. Pour moi le plus gros problème ça sera les embouteillages."

Bakir Izetbegovic est un allié du président turc. Il est le chef politique des Bosniaques musulmans, et partage avec un Serbe et un Croate la présidence tournante de la Bosnie. Et dans la perspective des élections d'octobre en Bosnie, Erdogan est un soutien précieux.

«Si vous considérez les élections du point de vue bosniaque, explique Adnan Huskic, analyste politique, la carte de la Turquie est extrêmement importante, car je pense que cela va certainement fournir une poussée supplémentaire au SDA, le parti d'Izetbegovic, et peut-être à la candidature de sa femme pour la présidence."

L'influence de la Turquie dans les Balkans musulmans est croissante. Un retour aux sources ? L'empire ottoman a rayonné sur la région du 13e au 20e siècle.