Corée du Nord : le sommet avec les Etats-Unis toujours d'actualité

Corée du Nord : le sommet avec les Etats-Unis toujours d'actualité
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Après la rencontre impromptue de ce samedi, les présidents américain et nord-coréen prévoient de maintenir le sommet du 12 juin.

PUBLICITÉ

Le sommet entre la Corée du Nord et les Etats-Unis devrait être maintenu. Donald Trump et Kim Jong-Un comptent en tous cas dessus. Des déclarations de bonne volonté qui interviennent après la rencontre surprise ce samedi entre les présidents des deux Corée, dans la zone frontalière démilitarisée entre les deux pays.

"Nous avons convenu que la réunion du 12 juin devrait bien se tenir, déclare Moon Jae-in, le président sud-coréen, et que notre route vers la dénucléarisation de la péninsule coréenne et un processus de paix perpétuelle ne devait pas s'arrêter. Nous avons convenu de coopérer les uns avec les autres pour cela."

Donald Trump, président des États-Unis : Ça se passe très bien. Nous envisageons donc le 12 juin à Singapour - cela n'a pas changé et ça avance plutôt bien.

A Séoul, on suit avec attention les rebondissements diplomatiques du dossier nucléaire du voisin du nord. Et les dernières heures ont été très positives. Park Jin, habitant de Séoul : "Les citoyens sud-coréens étaient préoccupés par la décision du président Donald Trump d'annuler le sommet entre la Corée du Nord et les Etats-Unis. Mais heureusement, notre président a allégé la tension entre les Etats-Unis et le Nord en organisant rapidement le sommet inter-coréen d'hier. "

Sentiment partagé par Ha Sung-Jeom : "Je m'inquiétais de l'atmosphère changeante et instable du sommet nord-coréen, je suis arrivée à Séoul hier et j'ai été très surprise et enchantée par le sommet coréen qui s'est tenu hier, j'espère que le reste se passera bien. "

De l'avis de beaucoup ici, le chemin parcouru depuis l'année dernière, quand les menaces de guerre étaient quasi-quotidiennes, est spectaculaire.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le chef de la diplomatie russe en visite à Pyongyang

Le nucléaire au secours du réchauffement climatique ?

L'Italie s'apprête à accueillir un sommet avec l'Afrique