DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Juin 1918 : le sacrifice des Marines

Vous lisez:

Juin 1918 : le sacrifice des Marines

Juin 1918 : le sacrifice des Marines
Taille du texte Aa Aa

2 289 tombes blanches alignées sur une pelouse impeccable.

Il y a tout juste cent ans, ici, au Bois Belleau, dans le nord-est de la France, Américains et Allemands se sont affrontés. Une bataille sanglante remportée par les États-Unis qui a marqué un tournant dans la Première guerre mondiale.

Owen est capitaine chez les Marines. Il a tenu faire le voyage en France.

« Nous devrions tous nous souvenir de ça, les champs verdoyants de France souillés du sang de plusieurs millions de jeunes hommes venus de tous les pays d'Europe », explique l'officier américain au milieu des tombes. « Nous devons nous en souvenir pour ne pas répéter les erreurs du passé. »

Hier près de 5 000 personnes se sont réunies au Bois Belleau pour commémorer la bataille. Ennemis d'hier, alliés d'aujourd'hui, des troupes françaises, américaines et allemandes étaient réunies pour délivrer un message de paix.

En juin 1918, alors que les Allemands menacent Paris, les États-Unis reportent une bataille décisive à Bois Belleau. Leur victoire va changer le cours de la guerre. Une victoire obtenue au prix de très nombreuses pertes. Dans la seule journée du 6 juin 1918, les Marines ont perdu 1 087 hommes, tués ou blessés.

« Quand ils sont arrivés ici, c'était une troupe de jeunes hommes qui n'avaient jamais vraiment utilisé d'équipement militaire et qui ont du faire face à un ennemi de même niveau », explique Brent W. Scott, aumônier militaire en chef. « C'est la première fois que les Marines ont fait leurs preuves. »

Tous les derniers dimanches de mai, une commémoration a lieu ici, pour ne pas oublier. Plus aucun ancien combattant de la Première guerre mondiale n'est en vie aujourd'hui.