EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Le sommet Trump-Kim sur la bonne voie

Le sommet Trump-Kim sur la bonne voie
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

A en croire le Secrétaire d'Etat américain, qui accueillait à New-York le bras droit du dictateur nord-coréen.

PUBLICITÉ

Le sommet Donald Trump - Kim Jong-un est sur la bonne voie, à en croire le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo. Selon lui, de "vrais progrès" ont été faits lors des deux jours de réunions à New York avec le général Kim Yong Chol, bras droit du dictateur nord-coréen.

"Nous avons eu tout le temps dont nous avions besoin aujourd'hui pour réaliser les progrès qu'il étaient possible de réaliser", a affirmé jeudi le chef de la diplomatie américaine en clôture de la première visite aux Etats-Unis d'un haut-gradé du régime communiste en 18 ans.

Kim Yong Chol s'est ensuite rendu à Washington pour remettre la "lettre personnelle" de Kim Jong-un au président Trump, à 12 jours à peine de l'éventuel sommet bilatéral à Singapour. Le contenu de cette lettre reste un mystère pour son destinataire.

"Une lettre de Kim Jong-un va m'être remise. J'ai hâte de voir ce qui se trouve dans cette lettre, c'est très important pour eux", a confirmé le président américain ce jeudi.

Dans le même temps, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov était reçu pour la première fois à Pyongyang par Kim Jong-un, qu'il a en retour invité en Russie. Preuve de la volonté de la Russie de ne pas se laisser isoler en plein bouleversement sur la scène diplomatique.

Au cours de de sa visite, Sergueï Lavrov a appelé Américains et Nord-Coréens à résister à la tentation de "tout demander, tout de suite".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Hommages à travers l'Europe alors que Joe Biden annonce son retrait de la course à la présidence

Joe Biden se retire de la course à l'élection présidentielle américaine

Le pansement, nouvelle tendance des supporters de Donald Trump