DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Réforme SNCF : le Sénat entre en scène

Vous lisez:

Réforme SNCF : le Sénat entre en scène

Réforme SNCF : le Sénat entre en scène
Taille du texte Aa Aa

Le Sénat s'apprête à voter ce mardi le projet de loi "pour un nouveau pacte ferroviaire" au moment où le mouvement de grève s'essouffle.

La Chambre haute du parlement va confirmer les principe de l'ouverture à la concurrence de la SNCF et la fin du statut des cheminots pour les nouvelles recrues.

Le vote intervient alors que le FMI a élevé ce lundi la France au premier rang des "chefs de file des réformes en Europe" tout en appelant Emmanuel Macron a ne pas relâcher l'effort.

De leur côté, même si la mobilisation des grévistes marque le pas, la CGT des cheminots et Sud Rail comptent poursuivre le mouvement après le vote du Sénat.

Deux mois après le début du mouvement de grève perlée, Sud Rail dénonce les "risques psychologiques" que la réforme fait peser sur les cheminots et le Parti socialiste estime qu'Emmanuel Macron cherche à radicaliser le mouvement pour le discréditer.

Le député LREM Jean-Baptiste Djebarri est le rapporteur du projet de loi sur la réforme ferroviaire.

Jean-Baptiste Djebbari : "Cette réforme, sur le plan politique, elle va passer mi-juin. Elle sera complète, adaptée à la modernisation du système ferroviaire. Mais ce que je veux dire, c'est que la réforme continue et à compter de mi-juin, vont commencer les discussions sur la convention collective. Avec tous les syndicats autour de la table. Ils ont deux ans pour conclure ce cadre collectif qui doit être d'un haut niveau de protection des cheminots dans la branche ferroviaire. Si la réforme s'arrête sur le plan législatif, elle continue sur le plan du dialogue social, et les syndicats et tous les cheminots sont concernés."

Anelise Borges, correspondante d'Euronews à Paris : "La réforme de la SNCF est une des réformes les plus importantes qu'ait lancées le gouvernement français. Dans le passé, d'autres ont essayé, mais ont fini par reculer. Emmanuel Macron sera-t-il le président qui ira jusqu'au bout ? C'est toute la question."