DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

France : le Sénat approuve la réforme de la SNCF

Vous lisez:

France : le Sénat approuve la réforme de la SNCF

France : le Sénat approuve la réforme de la SNCF
Taille du texte Aa Aa

La réforme de la SNCF a franchi une nouvelle étape législative. Après les députés, ce sont les sénateurs français qui ont adopté le texte en première lecture, par 240 voix pour et 85 contre.

Une commission mixte paritaire doit désormais se pencher sur le projet de loi, qui a quelque peu été remanié depuis son premier passage sur les bancs de l'Assemblée, les sénateurs ayant donné quelques gages aux syndicats.

Mais ils ont conservé les grandes lignes de la réforme : l'ouverture à la concurrence, la transformation de la SNCF en société anonyme à capitaux publics et la fin des recrutements au statut de cheminot.

Des cheminots qui n'entendent pas baisser les bras. Avant le vote des sénateurs, plus de 300 d'entre eux ont envahi le siège de la SNCF pour montrer leur détermination à faire plier le gouvernement.

"Ça fait plus de deux mois qu'on est en grève. Il est hors de question qu'au bout de deux mois, on parte avec une main devant, une main derrière, sans rien obtenir, souligne Fabien Villedieu, du syndicat Sud Rail. A un moment donné, il va falloir que le gouvernement écoute la colère, y compris la direction, car aujourd'hui, entre la direction de la SNCF et le gouvernement, on se demande qui est qui ? Ce sont quasiment les mêmes. A un moment donné, il va falloir qu'ils écoutent cette colère, qu'ils la prennent en compte, parce que s'ils ne la prennent pas en compte, je ne sais pas où on va aller, mais en tous cas, on n'ira pas vers une reprise du travail sereine."

"C'est le service public ferroviaire qu'on défend, le statut des cheminots, les conditions de travail, les usagers", insiste Anasse Kazib de Sud Rail.

Un nouvelle épisode de grève doit débuter ce mercredi soir. En deux mois, la SNCF a déjà enregistré 26 jours de grève.