EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Migrants : l'Aquarius renonce à se rendre en Espagne

Migrants : l'Aquarius renonce à se rendre en Espagne
Tous droits réservés REUTERS/Tony Gentile
Tous droits réservés REUTERS/Tony Gentile
Par Anelise Borges
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'Aquarius a décidé de renoncer à rallier l'Espagne par crainte pour la sécurité du navire, de l'équipage et des 629 migrants secourus qui se trouvent à bord.

PUBLICITÉ

Le calvaire se poursuit pour les 629 migrants présents à bord de l'Aquarius et secourus au large de la Libye.

Impossible pour le bateau de rejoindre l'Espagne malgré la proposition d'accueil de ce pays, notamment à cause des conditions météorologiques.

Notre journaliste Anelise Borges qui se trouve à bord du navire s'est entretenue avec le coordinateur des secours de SOS Méditerranée sur l'Aquarius.

"Nous avons signalé à l'Espagne, à l'Italie et à toutes les autorités maritimes qui communiquent avec notre bateau que dans les circonstances actuelles et avec le nombre important de personnes à bord, il est trop dangereux de voyager de notre position jusqu'en Espagne. C'est trop dangereux pour le navire, pour l'équipage et pour toutes les personnes secourues qui se trouvent à bord.

En théorie, on pourrait faire ce genre de voyage si nous avions un nombre de personnes limité qui peuvent être hébergées et installées à l'intérieur dans un espace protégé pour qu'elles ne soient pas exposées comme elles le sont actuellement sur les ponts ouverts car on s'attend à une détérioration importante des conditions météo au cours de ces prochains jours", a expliqué Nicola Stalla au micro d'euronews.

Le voyage vers l'Espagne nécessiterait 4 à un 5 jours de navigation. Pour toutes ces raisons, l'Aquarius restait ce lundi soir en stand-by au large de Malte.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Aquarius va être ravitaillé par un bateau italien

L'angoisse règne à bord de l'Aquarius

Aquarius : il faut "coordonner les missions de sauvetage"