DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Kim Jong-un s'engage pour une "dénucléarisation complète de la péninsule coréenne"

Vous lisez:

Kim Jong-un s'engage pour une "dénucléarisation complète de la péninsule coréenne"

Kim Jong-un s'engage pour une "dénucléarisation complète de la péninsule coréenne"
Taille du texte Aa Aa

Donald Trump et Kim Jong-un ont affiché leur entente pour "tourner la page du passé" ce mardi à l'issue de leur rencontre historique à à Singapour. Ce sommet a abouti à la signature d'un document commun dans lequel le dirigeant nord-coréen s'est engagé pour une "dénucléarisation complète de la péninsule coréenne". De leur côté, les Etats-Unis, toujours selon ce document, garantiront la sécurité de la Corée du Nord. "Le président Trump s'est engagé à fournir des garanties de sécurité", est-il ainsi précisé dans le texte.

Le président américain a annoncé qu'il avait établi "une relation très spéciale" avec le dirigeant nord-coréen. En outre, Donald Trump a également invité Kim Jong-un à la Maison Blanche ; une invitation que le dirigeant nord-coréen aurait acceptée selon le président des Etats-Unis.

Si Kim Jong-un est reparti en Corée du Nord, le président américain est resté à Singapour. Donald Trump a organisé dans la soirée une conférence de presse durant laquelle il a précisé certains points de l'accord conclu entre les deux pays, notamment sur la question de la dénucléarisation.

Le président américain a ainsi affirmé que le dirigeant nord-coréen s'était engagé à détruire un site de tests de missiles. Par contre, les sanctions contre la Corée du Nord resteraient en vigueur tant que la "menace" des armes atomiques n'aura pas été levée. Le locataire de la Maison Blanche a également indiqué que du personnel américain serait envoyé en Corée du Nord pour procéder à des vérifications.

Donald Trump a déclaré qu'il mettrait fin, à terme, aux exercices militaires conjoints avec la Corée du Sud, décrits comme "très provocateurs" à l'égard de la Corée du Nord. Des troupes américaines resteront, toutefois, stationnées en Corée du Sud.

Revoir la conférence de presse de Donald Trump :

Donald Trump a assuré que lui et son homologue nord-coréen étaient "prêts pour commencer une nouvelle histoire et pour écrire un nouveau chapitre entre les deux pays". Selon le président américain les discussions ont été "directes et productives" avec Kim Jong-un. Enfin Donald Trump a assuré avoir parlé de droits de l'Homme avec le dirigeant nord-coréen.

“N'importe qui peut faire la guerre, mais seuls les plus courageux peuvent faire la paix.”

Les principaux points de l'accord signé entre les Etats-Unis et la Corée du Nord

Traduction :

  1. Les États-Unis et République populaire démocratique de Corée s'engagent à établir de nouvelles relations
  2. Les États-Unis et la République populaire démocratique de Corée vont joindre leurs efforts pour construire une paix durable et stable dans la péninsule coréenne
  3. La République populaire démocratique de Corée s'engage à œuvrer pour la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne
  4. Les États-Unis et la République populaire démocratique de Corée s'engagent à rapatrier les restes des prisonniers et des disparus de guerre.

Une poignée de main historique

Donald Trump et Kim Jong-un se sont donc finalement rencontrés et leur poignée de main est historique. C'est la première entre un président américain en exercice et un leader nord-coréen.

Cette image symbolique et longtemps inimaginable, après des décennies de tensions liées aux ambitions nucléaires de la Corée du Nord, a marqué l'ouverture d'un sommet lourd d'enjeux pour l'Asie et le monde.

Les deux hommes aux parcours et au style radicalement différents, que plus de 30 ans séparent, se sont longuement serré la main devant une grande rangée de drapeaux des deux pays ennemis, dans un hôtel de luxe sur l'île de Sentosa, à Singapour.

A l'issue de leur tête-à-tête d'environ cinquante minutes, Ils se sont ensuite réunis pour une rencontre autour d'une table avec leurs équipes respectives.

Arrivé au pouvoir sans la moindre expérience diplomatique, Donald Trump a pris de grands risques en faisant le pari, il y a trois mois, d'un sommet avec Kim Jong-un avec lequel il a échangé menaces et insultes pendant des mois.

Donald Trump and Kim Jong Un meeting

Un peu plus de 500 jours après son arrivée à la Maison Blanche, il joue l'un des moments les plus importants de sa présidence sur la scène internationale, où il s'est mis nombre de dirigeants à dos, y compris parmi les alliés des Etats-Unis.

En dépit de la spectaculaire détente diplomatique des derniers mois, nombre de points d'interrogation pesaient sur ce sommet entre les deux dirigeants aux coupes de cheveux désormais célèbres, chacune de leur style.

Kim Jong-un, est apparu très décontracté depuis son arrivée à Singapour. Hier soir, le dirigeant nord-coréen, à la tête de l'un un des pays les plus fermés au monde, s'est offert une spectaculaire sortie nocturne, visitant, visiblement ravi, les hauts lieux touristiques de la ville.

L'arsenal nucléaire nord-coréen, qui a valu à Pyongyang une impressionnante série de sanctions de l'ONU au fil des ans, a été au cœur des discussions.

Une île bouclée pour accueillir cette rencontre historique

Le tête-à-tête entre Donald Trump et Kim Jong-un s’est tenu dans l’hôtel de Luxe Capella, sur Sentosa, l’une des 63 îles formant l’archipel de Singapour. Sentosa, entièrement conçue pour les touristes, est reliée à l'île principale de Singapour par un pont piétonnier, un tunnel et un téléphérique. Ces accès limités ont sans doute pesé, en termes de sécurité, dans le choix du lieu où allait être organisé ce sommet historique. Si par le passé, cette île était un repère de pirates et s’appelait « île de la mort par derrière » en malais, sa dénomination actuelle, que l’on peut traduire par « paix et tranquillité », est bien plus propice à l’organisation d’une rencontre dont la paix était justement un objectif.