DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Italie ferme ses ports à deux autres navires d'ONG

Vous lisez:

L'Italie ferme ses ports à deux autres navires d'ONG

L'Italie ferme ses ports à deux autres navires d'ONG
Taille du texte Aa Aa

Le Lifeline est-il le nouvel Aquarius ? L'Italie a ordonné jeudi la mise sous séquestre de deux navires de l'ONG allemande Lifeline, le Seefuchs le Lifeline, qui navigue en Méditerranée avec 224 migrants secourus au large de la Libye à son bord.

Le ministre italien des Transports Danilo Toninelli a ordonné l'ouverture une enquête: il accuse l'ONG d'avoir enfreint le droit international, en secourant les migrants en eaux libyennes alors que les garde-côtes libyens allaient intervenir et en battant "illégalement et illégitimement" pavillon néerlandais.

Les autorités néerlandaises ont en effet affirmé que le navire n'était pas inscrit au registres navals des Pays-Bas.

Lors d'un Facebook Live, le ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini fait un pas de plus dans le cynisme, en affirmant : "Ce bateau ne connaîtra l'Italie que par les cartes postales. Non pas parce que Matteo Salvini est une brute, un méchant égoïste. Parce qu'e s'il y a des règles, elles doivent être respectées. On ne peut pas jouer avec des vies humaines".

Le leader du parti d'extrême droite La Ligue, porté au pouvoir aux dernières élections, indique ce matin que le Lifeline se trouve dans les eaux de Malte.

Son errance rappelle celle de l'Aquarius, navire de SOS Méditerranée qui transportait 630 migrants, accueilli dimanche dans le port espagnol de Valence, après les refus de l'Italie, de Malte et implicite de la France.

Un épisode qui a exacerbé les désaccords au sein même de l'Union européenne sur la politique migratoire, priorité du sommet européen la semaine prochaine.