EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Asile-immigration: le Sénat a adopté son contre-projet

Asile-immigration: le Sénat a adopté son contre-projet
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Sénat français a adopté mardi en première lecture le projet de loi asile-immigration après l'avoir réécrit. La droite sénatoriale, soit 197 sénateurs LR et centristes, ont voté en faveur de cette version du texte, et la gauche ainsi que La République en marche, soit 139 voix, ont voté contre.

PUBLICITÉ

Après une semaine de débats houleux, les sénateurs ont adopté en première lecture une version durcie du projet de loi asile-immigration. 197 sénateurs Les Républicains et centristes ont voté en faveur de cette version du texte. 139 sénateurs de gauche et de La République en marche, ont voté contre. Une commission mixte paritaire aura pour mission de trouver la semaine prochaine une version du texte, commune aux deux chambres. En cas d'échec, ce sera l'Assemblée qui aura le dernier mot.

"Nous souhaitons que la France marche sur ses deux pieds. Une politique migratoire c'est marcher sur ses deux pieds. C'est pas simplement dire je serai très méchant ou je serai très généreux c'est faire les deux en même temps à conditions d'en définir les critères et les conditions; et c'est ce que nous avons essayé de faire", a déclaré rapporteur François-Noël Buffet.

Au moment où la question migratoire secoue l'Union européenne, les sénateurs français ont maintenu à 30 jours le délai de recours devant la Cour nationale du droit d’asile, en cas de rejet d’une demande d’asile. Une position saluée par la gauche. Le gouvernement voulait la réduire à 15 jours.

Les Sénateurs ont notamment validé l'organisation au Parlement, chaque année, d'un débat sur la gestion migratoire et se sont opposés à l'une des mesures phares du gouvernement qui voulait réduire de 30 jours à 15 le délai de recours devant la Cour nationale du droit d'asile en cas de rejet d'une demande d'asile.

Partager cet articleDiscussion