EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Strasbourg dit non aux cigarettes dans ses parcs et jardins publics

Strasbourg dit non aux cigarettes dans ses parcs et jardins publics
Tous droits réservés 
Par Vincent Coste
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

La capitale alsacienne devient la première ville française à bannir les cigarettes de ses espaces verts.

PUBLICITÉ

C’est une première en France : le conseil municipal de la capitale alsacienne a voté à l’unanimité l'interdiction des cigarettes dans tous les parcs et jardins publics de la ville. Cette mesure entrera en vigueur le 1er juillet prochain.

Conseil municipal de Strasbourg, 25 juin 2018

Cette interdiction avait été testée depuis fin 2017 dans l’un des parcs de la ville de Strasbourg. Des panneaux “parcs sans tabac” seront rapidement installés à l’entrée des espaces verts strasbourgeois. Et à partir de de 2019, fumer ou jeter un mégot dans un parc sera passible d’une amende de 68 euros.

L’idée avait été lancée en partenariat avec la Ligue contre le cancer qui est déjà à l’origine d’opérations similaires sous l’égide du label “espaces sans tabac”. En 2017, plus de 800 lieux, dont 53 plages, avaient été ainsi recensés dans tout l’Hexagone.

Strasbourg est une des villes françaises le plus en pointe dans la lutte contre le tabagisme. Le bannissement des cigarettes est déjà en application depuis 2015 dans toutes les aires de jeux pour enfants du chef-lieu du département du Bas-Rhin.

En France, si l’interdiction de fumer dans les lieux publics est effective depuis le 1 février 2007, les parcs et les jardins publics ne sont pas concernés, car ils sont à ciel ouvert.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No Comment. Inondations massives en Mayenne suite à des pluies torrentielles

L'IA au service des malades atteints de cancer

Trois adolescents mis en examen pour viol à caractère antisémite