DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Lafarge inculpé pour "complicité de crimes contre l'humanité"

Vous lisez :

Lafarge inculpé pour "complicité de crimes contre l'humanité"

Lafarge inculpé pour "complicité de crimes contre l'humanité"
Taille du texte Aa Aa

Le cimentier Lafarge a été mis en examen pour "complicité de crimes contre l'humanité", "financement d'une entreprise terroriste" et "mise en danger de la vie" de ses salariés.

13 millions d'euros versés aux groupes armés

La décision a été prise ce jeudi à Paris par les trois juges en charge de l'enquête sur les activités du groupe français en Syrie, entre 2011 et 2015.

Lafarge est accusé d'avoir versé près de treize millions d'euros aux groupes armés en Syrie, dont cinq millions à l’État islamique, afin de maintenir l'activité de son usine de Jalabiya, garantir la circulation des matériaux de construction et préserver la sécurité de ses salariés.

Deux ONG, dont l'association Sherpa, avaient déposé plainte contre Lafarge, estimant que les dirigeants du groupe ne pouvaient ignorer qu'ils contribuaient, à travers ces versements d'argent, aux crimes contre l’humanité commis par l’État islamique dans la région.

Lafarge "regrette profondément"

Joint par euronews, le groupe Lafarge reconnait dans un communique que le "système de supervision de sa filiale syrienne ne lui a pas permis d'identifier les manquements (...) Il dit "regretter profondément ce qu'il s'est passé" et rappelle que des "mesures fermes" ont été prises. D'anciens cadres du groupe, mis en examen dans cette affaire, ne travaillent plus dans l'entreprise.

Lafarge entend toutefois exercer un recours contre des "infractions reprochées qui ne reflètent pas équitablement les responsabilités" du groupe.