DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pourquoi les juifs d'Europe ont-ils peur ?

Vous lisez:

Pourquoi les juifs d'Europe ont-ils peur ?

Pourquoi les juifs d'Europe ont-ils peur ?
Taille du texte Aa Aa

Dans cette édition d'Insiders, nous examinons un phénomène qui s'étend en Europe : l'antisémitisme. Il se manifeste non seulement par des menaces, mais aussi par des attaques verbales et physiques. De plus, plusieurs meurtres ont été recensés, en particulier en France.

Comment l'expliquer ? Et qui en est responsable ? L'extrême-droite et les groupes néonazis ? Ou est-ce une retombée indirecte sur le territoire européen du conflit israélo-palestinien qui se joue entre les juifs et les musulmans d'Europe ? Ou comme dans le cas de l'Allemagne, l'antisémitisme est-il en train de resurgir parce que certains réfugiés de pays arabes en guerre avec Israël, mettent sur le même plan judaïsme et Israël ?

Un nouvel antisémitisme en Allemagne ?

Notre reporter Hans von der Brelie est allé chercher des réponses en Allemagnel'agression de deux piétons qui portaient la kippa en avril a frappé l'opinion. Cet acte associé à d'autres attaques fait craindre un regain d'antisémitisme qui serait notamment dû à la judéophobie de certains migrants arrivés récemment en nombre dans le pays.

Notre journaliste a rencontré des victimes d'agressions et constaté que dans les rues, la parole antisémite libère 70 ans après la Shoah. Il a aussi vu les efforts de responsables religieux pour encourager la coexistence pacifique, notamment dans les écoles.

Des journées de la kippa ont également été organisées à Francfort par exemple où tout un chacun quelle que soit sa confession est invité à porter cette calotte juive en signe de solidarité.

L'exode intérieur des juifs de France

En France, le meurtre de Mireille Knoll, une survivante de l'Holocauste âgée de 85 ans, a fait la une de l'actualité en mars dernier. Un an auparavant, une autre femme juive âgée avait été battue et défenestrée à Paris.

Les actes antisémites violents sont en hausse. Dans le même temps, le nombre de juifs qui choisissent de quitter la France pour entamer une nouvelle vie en Israël n'augmente pas dans les mêmes proportions qu'il y a quelques années.

Notre reporter Valérie Gauriat a rencontré des représentants de la communauté juive française qui tentent de maintenir une vie communautaire riche malgré ce climat de crainte.

Elle s'est aussi penchée sur ce que l'on appelle l'aliyah intérieur : des juifs français quittent les quartiers traditionnellement juifs pour trouver plus de sécurité ailleurs en France.

Nonna Mayer : "Pics de violence et opérations israéliennes sont liés"

Pour mieux comprendre les racines de l'antisémitisme, nous interrogeons en fin d'émission, une spécialiste de la question : Nonna Mayer, directrice de recherche émérite au CNRS, rattachée au Centre d’études européennes et de politique comparée de Sciences Po. Elle souligne notamment la corrélation depuis 2000, entre pics de violence antisémite et opérations israéliennes dans les territoires occupés.

Par ailleurs, elle fait remarquer au sujet de "la peur d'un potentiel antisémite parmi des réfugiés venus de pays hostiles à Israël" que "dans le cas de l'Allemagne, la hausse d'actes violents en 2017 est pour 92%, liée à des personnes venant de l'extrême-droite. Donc c'est un peu plus complexe," assure-t-elle.