DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'enquête avance en Grande-Bretagne après l'empoisonnement au Novitchok

Vous lisez:

L'enquête avance en Grande-Bretagne après l'empoisonnement au Novitchok

L'enquête avance en Grande-Bretagne après l'empoisonnement au Novitchok
Taille du texte Aa Aa

Une scène plutôt banale que celle enregistrée par une caméra de surveillance. Sur ses images montrant Dawn Sturgess et Charlie Rowley faire des achats, rien ne laissait présager que 24 h plus tard, ces deux Britanniques apparemment sans histoire seraient hospitalisés, victimes d’un empoisonnement.

Dawn Sturgess et Charlie Rowley ont été retrouvés inconscients dans un parc à Amesbury, une ville située à une dizaine de kilomètres de Salisbury, là, où en mars dernier, l'ex-espion russe Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia avaient, eux aussi été empoisonnés.

"Le risque pour le grand public, à la suite de cet incident, reste faible. Je comprends que les gens d'Amesbury et de Salisbury et ceux qui ont récemment visité la région soient inquiets, mais je les assure qu’ils peuvent continuer à vivre normalement", a cependant affirmé Debbie Stark de l'Agence de santé publique.

Comme Sergueï Skirpal, le couple a été exposé à l’agent innervant Novitchok. La police doit maintenant établir si les deux affaires sont liées.

S'ils ont déjà défini que les victimes ont manipulé un "object contaminé'" par le poison, la priorité pour les enquêteur est désormais de savoir comment Dawn Sturgess et Charlie Rowley sont entrés en contact avec le Novitchok. Par précaution, plusieurs lieux fréquentés par le couple ont été fermés au public.

Les deux Britanniques sont toujours hospitalisés à Salisbury, dans un état critique.