DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une jeune musulmane lacérée en Belgique

Vous lisez :

Une jeune musulmane lacérée en Belgique

Une jeune musulmane lacérée en Belgique
Taille du texte Aa Aa

Une ruelle d’apparence tranquille de la commune d’Anderlues en Belgique a été le théâtre d’une violente agression lundi soir. Il est près de 23 h quand une jeune musulmane de 19 ans croise la route de deux individus. Ces derniers la plaquent au sol, lui arrachent son voile et lui déchirent ses vêtements avant de la lacérer avec une lame coupante, au torse, au ventre, aux jambes et au visage. Des blessures assortis d’insultes à caractère raciste.

Un coup de klaxon fait fuir les agresseurs de la jeune fille qui, choquée, est secourue par des voisins.

"Elle était traumatisée. On comprenait difficilement ce qu'elle disait et elle ne donnait pas beaucoup d'explications. Nous n'avons pas vu ses blessures. Elle avait refermé son chemisier et elle portait son voile. Je pense qu'elle n'avait vraiment pas envie qu'on voit ce qui lui était arrivé", raconte une habitante du quartier.

Ce type d’agression raciste n’est malheureusement pas un fait isolé selon l'Unia, le centre belge pour l’égalité des chances.

"On constate effectivement de plus en plus d'agressions. Après les attentats en France et en Belgique, on est passés des paroles aux actes. Des personnes qui, auparavant, allaient se faire insulter, car elles portaient le foulard, maintenant, on va leur arracher. Ce n'est pas la première fois que ce genre d'incident arrive et donc, on passe à l'acte", explique Patrick Charlier, co-directeur d'Unia.

Après avoir passé une nuit à l’hôpital, la jeune fille est rentrée chez elle. Ses agresseurs, eux sont toujours recherchés. Une enquête a été ouverte.