EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Le Japon exécute sept membres de la secte Aum

Le Japon exécute sept membres de la secte Aum
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Ils avaient été condamnés à la peine de mort pour leur responsabilité dans l'attaque au gaz sarin contre le métro de Tokyo, en 1995.

PUBLICITÉ

Le Japon a exécuté par pendaison le gourou de la secte Aum, Shoko Asahara et six de ses adeptes, responsables de l'attaque au gaz sarin contre le métro de Tokyo en 1995. Les exécutions ont eu lieu ce vendredi, plus de vingt-trois ans après les faits.

L'attentat, perpétré de manière méthodique par plusieurs membres de l'organisation, avait fait treize morts et blessés des milliers d'autres, parfois de manière irréversible. Il avait traumatisé le Japon, un pays réputé pour sa sécurité.

Les tueurs avaient percé des sacs remplis de gaz sarin, une arme chimique inventée par l'Allemagne nazie, dans plusieurs galeries de métro menant au centre-ville, en pleine heure de pointe.

Quelque mois plus tôt, en 1994, sept personnes avaient été tuées dans une première attaque au gaz sarin attribuée à la secte Aum Shinri Kyo ("Aum Vérité Suprême"), dans la ville de Matsumoto. Trois juges étaient visés mais ne comptaient pas parmi les victimes.

La fin de Shoko Asahara

Shoko Asahara, un professeur de yoga malvoyant, avait fondé un communauté au pied du Mont Fuji dans les années 1980. Il était parvenu à rassembler jusqu'à 10 000 fidèles autour de ses enseignements qui mêlaient bouddhisme, hindouisme et prônait l'apocalypse.

Au cours de huit ans de procès, le gourou n'avait n'a jamais avoué sa culpabilité dans l'attaque contre le métro de Tokyo. Cinq membres de la secte sont toujours dans le couloir de la mort au Japon.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Japon : tous les condamnés de la secte Aum exécutés

En Alabama, un condamné à mort exécuté par inhalation d'azote

La police arrête un gourou du yoga accusé d'exploitation sexuelle