EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Le hourra des Belges

Le hourra des Belges
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

A Bruxelles, ils ont laissé exploser leur joie au coup de sifflet final annonçant la qualification pour les demi-finales du Mondial

PUBLICITÉ

Au coup de sifflet final, c'était l'effusion de joie à Bruxelles. Jusqu'au bout, les supporters belges auront retenu leur souffle. Mais cette fois, c'est fait. Avec cette victoire sur le Brésil, les Diables rouges s'offrent une place en demi-finales.

"Bien sûr que je suis contente, absolument. Je suis contente et je suis... C'est historique ! s'écrie une jeune femme. On n'y croyait pas. J'avais des palpitations, c'était la folie. Je suis fière de nos Belges, je suis fière de la diaspora, de ceux qui jouent. On est content, regardez, c'est beau !"

Troisième au classement Fifa, la Belgique ne s'était pas qualifiée pour les demi-finales du Mondial depuis 1986. Alors même les perdants saluent la performance...

"Le meilleur a gagné, franchement, dit un jeune homme portant le maillot du Brésil. Je supportais le Brésil mais je suis tout aussi content pour la Belgique."

Mardi, c'est à la France que les Diables rouges devront se mesurer à Saint-Pétersbourg. Et côté supporters, même pas peur. Ils saluent une défense en béton armé.

"Défensivement, aujourd'hui, la Belgique, c'était le top, la meilleure défense ! s'enorgueillit un jeune. Vermaelen c'est prouvé, Kompany c'est prouvé. Gros match ! On va battre la France !"

Sur Twitter, le Premier ministre Charles Michel s'est même offert le luxe d'une boutade. "En avant les Diables", a-t-il a écrit en adressant son message à Emmanuel Macron. Nul doute que la Grand-Place sera de nouveau bondée dans trois jours.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Mondial-2018 : la Belgique se qualifie pour la demi-finale en battant le Brésil (2-1)

Belgique : une forte tempête fait des ravages à Bruxelles

L'OTAN commande 220 000 obus d'artillerie d'une valeur de 1,1 milliard d'euros pour l'Ukraine