DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'anticorruption roumaine perd sa cheffe

Vous lisez:

L'anticorruption roumaine perd sa cheffe

L'anticorruption roumaine perd sa cheffe
Taille du texte Aa Aa

Le président roumain de centre droit a cédé et s'est résolu à signer le décret de révocation de Laura Codruta Kovesi, la cheffe du parquet anticorruption.

Le président Iohannis était menacé d'être lui-même destitué par le gouvernement de centre gauche dans le cas où il aurait maintenu son soutien à Mme Kovesi.

0.20 - SOT Madalina Dobrovolschi, porte-parole du président roumain : "Le président roumain Klaus Iohannis considère que la Roumanie ne peut pas s'écarter des principes d'un pays de droit" a déclaré la porte porte-parole de la présidence roumaine en rappelant la "suprématie de la constitution".

Depuis 2013, Mme Kovesi a multiplié les poursuites contre des élus corrompus et l’hiver dernier des milliers de Roumains ont défilé pour lui exprimer leur soutien.

La Commission européenne et le Conseil de l'Europe avaient eux aussi critiqué a procédure de révocation contre Mme Kovesi